BFM Business

Exclusif- Baromètre BVA-BFM: des Français plus confiants et plus libéraux

Les Français sont moins pessimistes pour 2014 qu'ils ne l'ont été pour 2013.

Les Français sont moins pessimistes pour 2014 qu'ils ne l'ont été pour 2013. - -

Le dernier baromètre BVA-BFM-Challenges-Axys, publié ce jeudi 9 janvier, montre un net regain de confiance chez les Français. Surtout, ils sont nombreux à approuver des mesures "libérales" et "pro-business" pour sortir de la crise.

Un regain d'optimisme semble gagner les Français. Selon le dernier baromètre BVA-BFM-Axys publié ce jeudi 9 janvier, 30% des Français se déclarent plus confiants en l’avenir de la situation économique du pays en ce mois de janvier 2014.

"Ce niveau est certes bas (67% sont défiants), mais il consacre une amélioration sensible de la part des confiants" (+4 points)", explique Gaël Sliman, le directeur général adjoint de BVA.

Par ailleurs, l'indice de moral économique des Français, s'il reste très bas, avec un indice de -37 points, continue de s'améliorer sensiblement en prenant 8 points, après avoir déjà augmenté de 4 points en décembre dernier.

L'inversion de la courbe du chômage pas pour demain

Signe de ce redressement de la confiance, il n'y a plus une majorité de sondés à considérer 2014 comme une année de "difficultés économiques". Seulement 45% le pensent en janvier contre 70% un an plus tôt et 81% en 2012.

Si les Français sont moins pessimistes sur les perspectives économiques, ils ne font, en revanche, toujours pas confiance à François Hollande sur l'inversion de la courbe du chômage: seulement 18% d'entre eux estiment que celui-ci baissera de façon continue en 2014.

Seul 35% des Français prévoient que le chômage diminuera d'ici à la fin du quinquennat de François Hollande, alors que près des deux tiers (63%) estiment que cette courbe ne s'inversera jamais.

Les Français tentés par le social-libéralisme

Face à la crise et au chômage, les Français semblent par ailleurs approuver des mesures "libérales" ou "pro-business". Commes s'ils soutenaient le "social-libéralisme" réaffirmé par François Hollande lors de ses voeux le 31 décembre.

Ainsi, les Français souhaitent à 74% la simplification des procédures de création d'entreprises qui ont un impact positif sur l'emploi. De même, 66% sont pour une diminution de la pression fiscale des entreprises. Et 56% réclament de réduire la dépense publique en limitant le nombre de fonctionnaires (23% seulement sont contre).

Ils sont également favorables à 51% (contre 24%) à "l'assouplissement des règles sur le marché du travail pour que les entreprises puissent embaucher et licencier plus facilement". En revanche, 49% seulement se déclarent pour interdire le licenciement dans les entreprises qui font des bénéfices, une mesure longtemps prônée par les socialistes.

publié par BFMBusiness

BFMbusiness.com