BFM Business

Édouard Philippe: "En 2019, il y aura cumul d'allègement de cotisations et du CICE"

Le Premier ministre a confirmé la baisse progressive du taux d'impôt sur les sociétés à 25% d'ici 2022 et la suppression du Cice en 2019.

Le Premier ministre a confirmé la baisse progressive du taux d'impôt sur les sociétés à 25% d'ici 2022 et la suppression du Cice en 2019. - Xavier Leoty-AFP

Le Premier ministre a confirmé que les entreprises bénéficieraient en 2019 à la fois du CICE sur les salaires versés en 2018 et d'allègement de cotisations patronales, qui prendront le relais du crédit d'impôt.

Il se confirme que 2019 sera très bénéfique pour la trésorerie des entreprises. "Le CICE sera remplacé par un allègement pérenne de cotisations patronales. En 2019, il y aura la superposition des deux mesures" a expliqué Édouard Philippe lors de la présentation d'un plan d'actions pour l'investissement et la croissance des entreprises, ce lundi matin 11 septembre à Saint-Symphorien, dans les Deux-Sèvres.

Le gouvernement attend de cette année de transition entre les deux dispositifs, un double bonus pour l'emploi dans l'Hexagone. "Cela donnera un coup de booster considérable pour les entreprises. Profitez-en", a souligné Édouard Philippe devant un parterre de chef d'entreprises.

"Ce cumul est nécessaire pour éviter toute rupture dans le soutien à l’emploi" a précisé le Premier ministre qui précise que les entreprises bénéficieront d’un gain en trésorerie de l’ordre de 21 milliards d’euros en 2019. Ce gain en trésorerie pourrait créer à lui seul de l’ordre de 35.000 emplois en 2019 et 70.000 en 2020, selon le gouvernement.

Le CICE, moins favorable en 2018 avant de disparaître en 2019

Dans le détail, le CICE, avant de disparaître, verra son mode de calcul devenir moins favorable en 2018. Son taux baissera de 7% à 6% pour les salaires versés en 2018, avant d'être supprimé en 2019. "Il sera remplacé par un allègement de cotisations patronales pérenne de 6 points sur les salaires inférieurs à 2,5 SMIC ; complété par un allègement renforcé de 4,1 points au niveau du SMIC, soit un total de 10,1 points, ce qui revient à supprimer toute charge générale à ce niveau" a soutenu le Premier ministre.

Édouard Philippe a par ailleurs confirmé que le taux d’impôt sur les sociétés sera ramené à 25% par pallier d’ici à 2022, pour rejoindre la moyenne européenne. "La France est à contre-courant de ses partenaires. Entre 1997 et 2015, ce taux a baissé de 11,4 points dans l’UE et de 12,4 points dans la zone euro. Pas en France" a martelé le Premier ministre. Les PME bénéficieront, dès 2018, du taux à 28% pour les 500.000 premiers euros de bénéfices.

De même, la contribution de 3% sur les revenus distribués sera supprimée pour les sommes mises en paiement en 2018. "Elle ne sera remplacée par aucune taxe pérenne de substitution" a précisé Édouard Philippe.

Frédéric Bergé