BFM Business

Dominique Lefebvre: "ce qui fait les inégalités en France, c'est d'abord le chômage"

Dominique Lefebvre était l'invité d'Hedwige Chevrillon dans Le Grand Journal ce 7 avril.

Dominique Lefebvre était l'invité d'Hedwige Chevrillon dans Le Grand Journal ce 7 avril. - -

Le député PS du Val d’Oise et vice-président de la Commission des Finances à l’Assemblée, qui s'apprête à rendre un rapport sur la fiscalité des ménages, était sur BFM Business ce 7 avril.

Un rapport sur la fiscalité des ménages doit être remis le 11 avril. Dominique Lefebvre, député PS du Val d’Oise et vice-président de la Commission des Finances à l’Assemblée, a participé à le préparer. Sur BFM Business ce 7 avril, il confirme que le "projet de rapport a été envoyé aux partenaires sociaux".

Préconise-t-il un geste vers les bas salaires? "Le président a annoncé la semaine dernière un pacte de solidarité avec des mesures en direction des bas salaires", répond le député.

Aux députés socialistes qui appellent à un virage à gauche, il rappelle que le gouvernement a "engagé des mesures pour redonner du muscle à l'économie française" et fait "ce qu'il a pu pour les ménages modestes".

Une fiscalité "parmi les plus redistributives au monde"

"Ce qui fait les inégalités en France c'est d'abord le chômage", estime-t-il. Alors que "notre système socio-fiscal est parmi les plus redistributifs au monde. Nous réduisons de 40% les inégalités entre les 10% les plus riches et les 10% les plus pauvres. Et 79% de l'impôt sur le revenu est versé par les 10% de ménages les plus riches", souligne Dominique Lefebvre.

Le système peut toutefois être amélioré, reconnaît-il. "Le problème d'illisibilité fiscale se situe sur les seuils" où les gens, dès que leurs revenus augmentent un tout petit peu, sont plus fortement taxés et voient leurs prestations baisser. "C'est le cas-type du célibataire à 0,75 smic, qui gagne 100 euros de plus et qui, à la fin, n'a que 20 euros de plus dans la poche".

N.G. et BFM Business