BFM Business

Déficit public: Hollande répond à la Cour des comptes

François Hollande a assuré que l'objectif de déficit public serait tenu.

François Hollande a assuré que l'objectif de déficit public serait tenu. - Stéphane de Sakutin - AFP

Le chef de l'État a réaffirmé que l'objectif de 2,7% du PIB en 2017 serait tenu, malgré le pessimisme de la Cour des comptes.

Depuis Bruxelles, où se tenait une réunion des dirigeants européens, François Hollande a répondu avec une certaine ironie aux inquiétudes de la Cour des comptes. Celle-ci avait plus tôt dans la journée, évoqué la possibilité d'un nouveau dérapage budgétaire, notamment en 2017.

"La Cour des comptes doute, par essence et par existence. C'est sa fonction de douter. La Cour des comptes doute, donc elle est", a ainsi déclaré le chef de l'État. "Je le sais, j'en ai fait partie. J'en suis parti rapidement".

"Nous devrions atteindre ce résultat"

Dans son rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques publié ce mercredi, la Cour des comptes juge en effet les prévisions du gouvernement "affectées de fragilités majeures".

"Ce que la Cour des comptes met en doute c'est notre capacité à pouvoir être à 2,7% l'année prochaine de déficit par rapport à la richesse nationale", a dit François Hollande.

"Si la croissance était ce qu'on pense pouvoir estimer aujourd'hui à 1,7% l'année prochaine, et si nous continuons nos efforts en matière de maîtrise de la dépense, malgré un certain nombre de redistributions que j'ai moi-même assumées, et si nous étions extrêmement vigilants sur l'exécution de notre budget, nous devrions atteindre ce résultat", a-t-il estimé.

Y.D. avec AFP