BFM Business

Darmanin: "Il y aura une augmentation de 100 euros par mois du minimum vieillesse"

Le ministre de l'Action et des comptes publics a annoncé ce lundi que le minimum vieillesse serait revalorisé de 100 euros par mois d'ici à la fin du quinquennat. Deux hausses importantes auront lieu les deux premières années.

Le projet de Budget pour 2018 sera présenté le 27 septembre prochain. Et il devrait comporter un geste en faveur des retraités les plus modestes.

Invité de BFMTV-RMC ce lundi, le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a en effet annoncé que le minimum vieillesse serait augmenté "de 100 euros par mois d'ici à la fin du quinquennat" d'Emmanuel Macron "avec une augmentation extrêmement forte les deux prochaines années". "L'année prochaine il y aura une augmentation du minimum vieillesse", a-t-il insisté. Avant d'ajouter "on n'a jamais augmenté le minimum vieillesse comme cela".

433.000 bénéficiaires

Le ministre n'a pas donné la trajectoire exacte de cette augmentation, renvoyant à la présentation de la loi de Finances, qui aura lieu la semaine prochaine.

À l'heure actuelle, le montant du minimum vieillesse (appelé "allocation de solidarité aux personnes âgées" ou "Aspa") est de 803,20 euros par mois pour une personne seule et de 1246,97 euros pour un couple. Il s'agit d'un minimum et non d'une allocation à proprement parler. Ce qui signifie que la personne touche la différence entre ses revenus réels et ce seuil. Selon la CNAV (Caisse nationale d'assurance-vieillesse), 433.068 personnes bénéficiaient de l'Aspa au 31 décembre 2016.

J.M.