BFM Business

CSG: les fonctionnaires seront-ils les grands oubliés?

La réforme de la CSG ne devrait pas profiter aux fonctionnaires (image d'illustration)

La réforme de la CSG ne devrait pas profiter aux fonctionnaires (image d'illustration) - Fred Dufour - AFP

La mesure prise par le gouvernement pour compenser la hausse de 1,7 point des la CSG ne permettra pas aux fonctionnaires de voir leur pouvoir d'achat progresser.

Les fonctionnaires risquent bien de ne pas bénéficier de "l'augmentation massive de pouvoir d'achat" vantée par le Premier ministre Édouard Philippe pour l'année prochaine.

Les salariés savent déjà que pour compenser la hausse de 1,7 points de la CSG, ils bénéficieront de la suppression, en deux temps, des cotisations salariales, qui devrait amener la très grande majorité d'entre eux à être au final gagnant. Mercredi, le gouvernement a annoncé un mécanisme similaire pour les indépendants qui fera, qu'au final, 75% d'entre eux devraient gagner au change.

Reste la question des fonctionnaires qui, d'après plusieurs médias, aurait désormais été tranchée. "Il y a aura bien une mesure de compensation pour prendre en compte la hausse de 1,7 point de CSG. Mais pas plus" indique un haut fonctionnaire au Parisien.

Des "cadeaux" à plusieurs milliards

Autrement dit, contrairement à la majorité des salariés et des indépendants, la hausse de CSG serait neutre pour les fonctionnaires, sans gain de pouvoir d'achat. Les Échos évoquent une "entorse" à la promesse de campagne d'Emmanuel Macron qui s'était engagés à ce que tous les actifs ressortent gagnants de la réforme de la CSG. Le quotidien économique explique que "les contours techniques de cette compensation n'ont pas encore été totalement arrêtés".

Selon une source gouvernementale, depuis cinq ans, les fonctionnaires ont bénéficié de "gains de pouvoir d'achat significatifs (...) compris entre 1 et 2% l'an, et même proche de 3% en 2017".

Il s'agit d'une référence aux hausses du point d'indice précédemment décidées mais aussi aux "cadeaux" accordés par François Hollande. En 2015, le gouvernement a en effet décidé de réformer les grilles de salaires des agents de la fonction publique, via le protocole PPCR (parcours professionnel, carrière et rémunérations). Selon la Cour des comptes, cette décision devrait coûter, sur la période 2017-2020 et pour l'ensemble des fonctions publiques, de 3,5 à 4,5 milliards d'euros. Autrement dit, le gouvernement semble considérer que les gestes pour les fonctionnaires ont déjà été actés et qu'il n'y a pas vraiment besoin d'en rajouter.

D'autant qu'Édouard Philippe avait assuré début juillet aux sénateurs qu'il souhaitait parvenir à maîtriser la masse salariale de l'ensemble des fonctions publiques.

J.M.