BFM Business

CSG: le gouvernement pourrait faire un geste pour les retraités exonérés de taxe d'habitation

Certains retraités ont beau avoir une pension supérieure à 1.200 euros, ils ne sont pas assujettis à la taxe d'habitation

Certains retraités ont beau avoir une pension supérieure à 1.200 euros, ils ne sont pas assujettis à la taxe d'habitation - Lou Gabian - Flickr - CC

D'après le Monde, l'exécutif songerait à prendre une mesure pour ménager les retraités pénalisés par la hausse de la CSG qui, exonérés de taxe d'habitation, ne bénéficieront pas de sa suppression.

Le gouvernement serait prêt à lâcher du lest pour calmer la grogne des retraités. Pour rappel 60% d'entre eux (c'est-à-dire les retraités dont la pension dépasse 1.200 euros) subiront de plein fouet la hausse de 1,7 point de CSG.

L'exécutif a assumé ce choix et Emmanuel Macron avait plusieurs fois expliqué que ces retraités, pour la plupart, bénéficieront dans le même temps de la suppression progressive de la taxe d'habitation (80% des ménages la payant devant être exonérés d'ici à 2020).

Des cas difficiles à identifier

Sauf que parmi les retraités dont la pension dépasse 1.200 euros, on en compte un certain nombre qui sont déjà exonérés de taxe d'habitation. Pour eux, la hausse de la CSG équivaut donc à une perte sèche.

Or, selon le Monde, le gouvernement songerait à faire un geste en leur faveur dans le projet de loi de Finances pour 2018." S’il y a des mesures de correction à faire, au nom de la justice sociale, nous y serons favorables", explique ainsi, une source, au quotidien du soir, sans toutefois préciser quelle forme ce geste pourrait prendre.

L'un des problèmes principaux est d'identifier les retraités concernés, notamment parce que les critères d'exonération de la taxe d'habitation dépendent de la fiscalité locale, les collectivités locales pouvant accorder des abattements pour les personnes modestes allant de 1 à 15% de la valeur locative du logement.

J.M.