BFM Business

Consultation à 25 euros: 2 syndicats sur 5 signent un protocole d'accord

Deux syndicats sur cinq ont signé un protocole d'accord à l'issue des négociations sur la nouvelle convention quinquennale. Les autres se donnent un mois.

La consultation à 25 euros chez les généralistes pourrait être entérinée avant la rentrée. Médecins libéraux et Assurance maladie ont achevé tard mercredi soir leurs négociations sur la nouvelle convention quinquennale. "La négociation est close", a déclaré vers minuit le directeur général de l'Assurance maladie, Nicolas Revel, qui souhaite "voir rassemblés les cinq syndicats le 26 août" pour la séance de signature.

S'exprimant à l'issue d'une réunion concluant cinq mois de travaux, il a souligné un effort "extrêmement important et qui n'a pas de précédent". 

Pour l'instant, seuls deux syndicats sur cinq ont signé un "protocole d'accord de fin de négociations", à savoir MG France, premier syndicat de généralistes, et le Bloc (chirurgiens, gynécologues-obstétriciens et anesthésistes). La CSMF, la FMF et le SML (généralistes et spécialistes) souhaitent d'abord consulter leurs instances ou leur base dans les prochaines semaines.

Trois signataires minimum

"On est contents d'avoir mené la négociation jusqu'au bout et d'avoir réussi", s'est réjoui Claude Leicher, le président de MG France. Le co-président du Bloc, Philippe Cuq, semblait également satisfait: "C'est la première fois que nos spécialités" obtiennent gain de cause sur "un certain nombre de points revendiqués depuis plusieurs années", a-t-il déclaré.

Mais il faudra au minimum l'accord d'un autre syndicat pour valider la convention qui définit pour les cinq prochaines années les conditions d'exercice et les honoraires des 115.000 médecins libéraux.

"Tout n'est pas réglé", a regretté pour sa part le président de la CSMF, Jean-Paul Ortiz, tout en reconnaissant que "des sommes non négligeables" avaient été mises sur la table. La CSMF souhaite que la consultation chez le généraliste, à 23 euros aujourd'hui et qui n'a pas augmenté depuis 2011, passe à 30 euros.

Sans signatures suffisantes le 26 août, un règlement arbitral serait confié au haut fonctionnaire Bertrand Fragonard. "Ce serait un gâchis incompréhensible que cette convention se transforme en règlement arbitral, qui serait évidemment très en-deçà", a estimé Nicolas Revel.

Ma. G. avec AFP