BFM Business

Compétitivité: la France décline, les Etats-Unis rattrapent la Chine

La  France pâtit notamment de sa faible productivité.

La France pâtit notamment de sa faible productivité. - -

Une étude du Boston Consulting Group publiée ce vendredi 25 avril démontre que la compétitivité de l'industrie française a décroché par rapport à ses voisins européens. Ce document révèle surtout une nouvelle donne mondiale, avec le Mexique et les Etats-Unis comme fers de lance.

"Les pays low-cost ne sont plus ceux que l'on croit". Pour Olivier Scalabre, directeur associé du Boston Consulting Group, la dernière étude de son cabinet sur la compétitivité industrielle des 25 plus grands pays exportateurs, publiée ce vendredi 25 avril, montre une nouvelle donne.

"Beaucoup d’entreprises raisonnent encore avec des schémas dépassés, estimant encore qu’il est plus cher de produire en Europe de l’Ouest ou en Amérique du Nord et que les pays aux coûts de production les plus faibles sont en Amérique Latine, en Asie, en particulier en Chine,et en Europe de l'Est. En réalité, il y a maintenant des pays à bas coûts de production dans toutes les régions du monde", a-t-il explique ce matin dans Good Morning Business sur BFMBusiness.

Les principales conclusions de cette étude montrent en effet que les pays de l'Ouest regagnent de la compétitivté. Ce qui n'est malheureusement pas (encore?) le cas de la France.

> Les Etats-Unis rattrapent la Chine

En l'espace de 10 ans, les Etats-Unis ont quasiment rattrapé la Chine. Selon l'étude du Boston Consulting Group, l'indice des coûts manufacturiers de la Chine est de 96 contre 100 pour les Etats-Unis. Autrement dit l'écart, hors coûts de transports, entre les deux pays n'est plus que de 4 points, contre 14 points en 2004.

> La progression du Mexique

Le Mexique a désormais dépassé la Chine. Avec un score de 91 points, le Mexique a un indice de coût inférieur de cinq points à celui de la Chine. Avec les Etats-Unis, il est considéré comme "une étoile montante" de la compétitivité par le BCG. La productivité du Mexique a ainsi bondi de 67% de 2004 à 2014.

> Le Royaume-Uni et l'Espagne rattrapent l'Europe de l'Est

C'est une autre conclusion que tire Olivier Scalabre. "L'Europe de l'Est se fait rattraper par l'Angleterre et l'Espagne", constate-t-il. Ces deux pays ont tous les deux un indice de coût de 109 points qui les rapproche de ceux de la République Tchèque (107 points) et de la Pologne (101 points). L'écart s'est ainsi nettement resserré par rapport à 2004. La principale raison: la croissance de la productivité, qui a augmenté de 20% au Royaume-Uni et de 23% en Espagne.

> La France à la traîne

"La compétitivité de la France poursuit son déclin en raison de la hausse de son coût du travail mais surtout d'un très faible niveau de productivité", résume le Boston Consulting Group.

Seules la Suisse et l'Australie ont un indice de coûts manufacturiers supérieur à celui de l'Hexagone. Quant à la productivité tricolore, elle a progressé de 5% sur la période allant de 2004 à 2014, quand celle de l'Allemagne a augmenté de 14% et le Royaume-Uni de 20%.

> Le Brésil parmi les pays les moins compétitifs

Le plus grand pays d'Amérique du Sud, le Brésil, a vu son indice de coût se détériorer. En 10 ans, cet indice est passé de 97 points en 2004 à 124 points en 2014. "Figurant parmi les pays à fort potentiel, il y a 10 ans, le Brésil fait aujourd'hui face à un véritable défi puisqu'il est l'un des pays les plus chers au monde, ex-æquo avec la France", conclut le Boston Consulting Group.

Julien Marion