BFM Business

Budget de l'UE: feu vert de l'Assemblée à la contribution française

-

- - Eric Fefernerg - AFP

""

L'Assemblée nationale a donné son feu vert à la contribution, en augmentation, de la France au budget de l'UE 2018, que la majorité, LR et les Constructifs ont défendue malgré des bémols, face aux vives critiques des Insoumis, communistes mais aussi FN. Après trois heures de débats dans un hémicycle dégarni, 80 députés, contre 8, ont voté l'article 27 du projet de loi de finances qui acte le passage de la contribution française à 20,2 milliards d'euros, après 18,7 milliards pour 2017.

Pour la France, ce montant est l'un des plus élevés en discussion dans le cadre du projet de budget. Son augmentation "significative" s'explique notamment par "la montée en charge, très tardive, de la politique de cohésion" européenne, selon le rapporteur pour avis, Maurice Leroy (Les Constructifs, UDI). En 2017, la France était deuxième contributeur net en volume au budget de l'UE, après l'Allemagne, mais elle était troisième bénéficiaire net en dépenses, après l'Espagne et l'Italie, a observé la ministre des Affaires européennes, Nathalie Loiseau.

Mais ces indicateurs "par nature réducteurs" ne permettent pas de mesurer combien le budget européen est "un instrument précieux" pour la politique agricole commune, le soutien aux investissements stratégiques (transition énergétique, très haut débit...) ou l'aide aux plus démunis, a-t-elle défendu. Le "feu vert" français pour le budget européen est "avant tout un oui à l'Europe", a déclaré la présidente de la commission des Affaires étrangères, Marielle de Sarnez (MoDem), ex-titulaire du portefeuille ministériel. Mais elle a prévenu qu'il serait aussi "exigeant pour l'avenir".

D. L. avec AFP