BFM Business

Allocations familiales: record de fraudes détectées en 2017

45.100 cas de fraudes aux allocations familiales ont été détectés en 2017.

45.100 cas de fraudes aux allocations familiales ont été détectés en 2017. - Philippe Huguen - AFP

De meilleures méthodes ont permis à la Caisse nationale d'allocations familiales de repérer 45.000 cas de fraudes l'an passé.

S'il est quasiment impossible d'évaluer précisément la fraude aux prestions sociales, force est de constater que les contrôles sont de plus en plus efficaces. Le nombre de cas détectés en 2017 a en effet augmenté de 5%, pour atteindre 45.100.

Pourtant, les contrôles ne sont pas plus nombreux (35 millions, comme en 2016), rapporte RTL. Mais de nouvelles méthodes de détection mises en place par la Caisse nationale d'allocations familiales (Cnaf) ont permis de mieux identifier les fraudeurs.

A 291 millions d'euros, le montant de la fraude détectée est en hausse de 5,7% par rapport à 2016. Cette somme représente 0,4% des 70 milliards d'euros de prestations versées par les Caf à 12,5 millions d'allocataires, selon les chiffres présentés par Vincent Mazauric, directeur général de la Caisse nationale d'Allocations familiales (Cnaf), lors d'une conférence de presse.

1,2 milliard d'euros "régularisés"

Par rapport à 2012, le nombre de fraudes détectées a été quasiment multiplié par trois, une hausse due aux progrès réalisés par les Caf dans la détection, a-t-il souligné.

Au total, 1,2 milliard d'euros ont été "régularisés" en 2017, dont 72% de sommes remboursées par des allocataires qui avaient trop perçu, soit en raison de fraude (les 291 millions d'euros), soit en raison d'erreurs involontaires (511 millions d'euros).

Les 28% restants (316 millions d'euros) sont, à l'inverse, des sommes d'argent versées par les Caf au titre de prestations auxquelles les allocataires avaient droit, mais qu'ils n'avaient pas perçues.

Depuis 2016, les Caf envoient à titre expérimental des lettres de mise en garde aux allocataires qui ont des indus importants ou répétés. Le résultat ayant été jugé efficace - seules 1% des personnes ayant reçu une telle lettre ont ensuite fait l'objet d'un constat de fraude - ce dispositif a été généralisé en 2018.

Y.D. avec AFP