BFM Business

Finaliser le Brexit en deux ans?Impossible selon Juncker

Jean-Claude Juncker estime improbable que les négociations sur le Brexit durent moins de deux ans.

Jean-Claude Juncker estime improbable que les négociations sur le Brexit durent moins de deux ans. - Thierry Charlier - AFP

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, estime qu'il faudra plus de 24 mois pour que le Royaume-Uni et l'UE se mettent d'accord sur les conditions du Brexit.

Le Brexit est bien voté, mais pas près de s'appliquer si l'on en croit le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Ce dernier a estimé jeudi soir qu'il faudrait plus de deux ans pour que les partenaires européens et le Royaume-Uni s'accordent sur les conditions de sortie de l'UE de ce dernier, rapporte Reuters.

"Je ne pense pas que nous réussirons en 24 mois à conclure les arrangements pour la sortie de la Grande-Bretagne de l'UE et à (forger) toute la relation entre la Grande-Bretagne et le continent européen", a-t-il déclaré dans un discours en marge de la Conférence de Munich sur la politique de sécurité.

Interdiction de nouer des accords de libre-échange

Le Premier ministre britannique, Theresa May, a prévenu qu'elle comptait invoquer l'article 50 du traité de Lisbonne en mars. C'est à partir de ce moment que les différentes instances concernées pourront commencer à négocier les conditions du Brexit. Le traité prévoit que la durée de ces discussions n'excède pas deux ans.

Mais Jean-Claude Juncker affirme que quelque 20.00 lois britanniques doivent être amendées pour que la Grande-Bretagne puisse sortir du bloc européen. Et le pays ne pourra conclure aucun accord commercial bilatéral tant qu'il sera toujours dans l'UE, "bien qu'il soit en train de faire le contraire", a-t-il ajouté.

N.G.