BFM Business

Fillon juge le PS "inguérissable" en matière de cure anti-crise

Alors que l'opposition de gauche accuse le gouvernement d'imposer aux Français un plan de rigueur, François Fillon estime, pour sa part, que le Parti socialiste est "dans la caricature permanente" en matière économique, accusant le PS d'être "inguérissabl

Alors que l'opposition de gauche accuse le gouvernement d'imposer aux Français un plan de rigueur, François Fillon estime, pour sa part, que le Parti socialiste est "dans la caricature permanente" en matière économique, accusant le PS d'être "inguérissabl - -

PARIS - Le Parti socialiste est "dans la caricature permanente" en matière économique, a déclaré mardi François Fillon en accusant le PS d'être...

PARIS (Reuters) - Le Parti socialiste est "dans la caricature permanente" en matière économique, a déclaré mardi François Fillon en accusant le PS d'être "inguérissable" dès qu'il s'agit de remèdes anti-crise.

L'opposition de gauche accuse le gouvernement d'imposer aux Français un plan de rigueur qui ne dit pas son nom au détriment de leur pouvoir d'achat, déjà obéré par la crise.

Le Premier ministre a annoncé jeudi dernier un gel des dépenses de l'Etat sur trois ans, une baisse de 10% de ses dépenses de fonctionnement et cinq milliards d'euros d'économies sur les niches fiscales en deux ans.

"Il y a quelques jours, vous avez indiqué que vous souteniez le plan d'austérité mis en oeuvre par le Premier ministre grec, vous avez, j'imagine, indiqué que vous souteniez celui du Premier ministre socialiste portugais, sans doute celui du président du gouvernement socialiste espagnol", a dit François Fillon lors des questions d'actualité à l'Assemblée.

"Mais dès qu'il s'agit de la France, alors là, c'est la facilité et la démagogie", a-t-il ajouté en réponse à une question de Jean-Marc Ayrault, chef de file des députés socialistes, sur la politique d'austérité gouvernementale.

"Vous êtes sur ce sujet dans la caricature permanente", a souligné le chef du gouvernement.

"TRISTOUNET"

"Au moment où le monde entier a les yeux rivés sur la zone euro et sur notre capacité à conduire une politique responsable, la première secrétaire du Parti socialiste, sortant de mon bureau ce matin, a déclaré qu'il fallait mettre en oeuvre une nouvelle politique d'emplois jeunes, qu'il fallait distribuer 200 euros à 16 millions de ménages en atténuation de la TVA", a-t-il poursuivi.

Avant d'ajouter : "Le Parti socialiste est absolument inguérissable".

François Fillon a reçu mardi matin la dirigeante du PS au sujet de l'interdiction du voile intégral, mais cette dernière en a profité pour dénoncer une politique qui, selon elle, "marche sur la tête".

Elle propose de taxer les bénéfices des banques pour financer des aides aux chômeurs en fin de droit, une prime de 200 euros pour 16 millions de ménages modestes et un grand programme d'emplois des jeunes.

"Non, nous n'emprunterons pas le chemin que vous avez emprunté avec le tournant de la rigueur en 1983, nous n'augmenterons pas massivement les impôts, nous ne bloquerons pas les salaires et les prix pour provoquer une baisse massive du pouvoir d'achat des Français", a réaffirmé François Fillon.

"Nous allons continuer et amplifier une politique économique qui nous donne aujourd'hui les meilleures prévisions de l'ensemble de la zone euro", a-t-il ajouté, précisant qu'il avait signé mardi matin les lettres de cadrage budgétaire pour les membres du gouvernement pour la période 2011-2013.

"Franchement, j'attendais autre chose de la part du Parti socialiste mais il est vrai comme vient de le déclarer Jack Lang que son programme est 'pâle, décevant et tristounet'", a-t-il conclu.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse