BFM Business

Faute de chômeurs, l'Allemagne dégraisse à l'agence pour l'emploi

Le taux de chômage allemand a atteint 6,4% en mars.

Le taux de chômage allemand a atteint 6,4% en mars. - John MacDougall - AFP

L'Agence allemande pour l'emploi, chargée du suivi des chômeurs, a fait savoir mardi qu'elle allait supprimer 5.000 postes d'ici à 2019. Le chômage bas rend en effet les services de ses conseillers superflus.

L'Allemagne connaît ces temps-ci un plan social très particulier. Il est rare, en effet, de se réjouir de suppressions de postes, sauf lorsqu'elles concernent les agences pour l'emploi. C'est le cas de l'équivalent du Pôle emploi en Allemagne, qui se trouve en sureffectif. L'agence n'a ainsi plus besoin de tous ses conseillers.

Depuis deux ans, 12.000 postes ont déjà été supprimés. Ce seront donc 5.000 de plus dans les quatre prochaines années. En tout, 17.000 postes auront donc été détruits, en majorité des conseillers en charge du suivi des chômeurs, qui ont moins de dossiers.

Chômage au plus bas

Le chômage en Allemagne évolue en effet depuis des mois à son plus bas depuis la Réunification. Le chiffre de mars a touché un nouveau plus bas de 6,4% (en chiffres corrigés des variations saisonnières) à la faveur de la robustesse de l'économie. Le mois dernier, le pays comptait 2,93 millions de chômeurs, loin des pics autour de 5 millions atteints en 2005.

Résultat: il s'agit aujourd'hui pour l'agence allemande de couper drastiquement dans ses effectifs. Il faut dire que ses conseillers sont nombreux : 95.000 à l'heure actuelle. A titre de comparaison, avec un nombre de chômeurs beaucoup plus élevé, Pôle emploi en France est bien plus mal loti avec ses 54 000 collaborateurs.

Isabelle Golentz avec AFP