BFM Business

Factures impayées: les retards varient du simple au double selon les secteurs

Selon notre dernier tracker Sidetrade - BFM Business sur les retards de paiement des entreprises, qui s’appuie sur l’analyse statistique de 26 millions de factures, la baisse de la proportion de factures impayées semble atteindre un plateau.

La décrue dans les retards de paiement entre les entreprises et leurs fournisseurs se poursuit mais à un rythme extrêmement lent.

Selon la nouvelle édition de notre tracker sur les retards de paiement des entreprises*, publié semaine après semaine et réalisé par Sidetrade pour BFM Business, la proportion des factures impayées de plus de 10 jours au 15 juin perd seulement 1 point à 30%, soit une croissance de +54% par rapport à la période précédant la crise (contre +63% une semaine plus tôt).

La part de factures en souffrance se situe donc toujours très au-dessus de la normale qui est de 19%. "On est presque en dessous des 30% d'impayés après plus de dix jours, le meilleur score depuis la première édition de ce baromètre. Malgré tout, on reste 10% au-dessus de la moyenne avant pandémie", constate le PDG de Sidetrade Olivier Novasque.

80 milliards d'euros d'impact sur les trésoreries

Une situation qui masque de fortes disparités entre les secteurs. "Il y a des différences énormes, du simple au double: l'industrie paye relativement avec 19% de factures impayés, alors que dans l'agroalimentaire, elles souffrent, elles ont énormément de mal à payer leurs fournisseurs puisque 53% des factures restent impayées", poursuit le dirigeant. Mais l’impact de la pandémie n’est que de +38% pour ce secteur, à comparer avec un impact de +54% au niveau national tous secteurs confondus.

Au global, l'impact de la crise sur la trésorerie des entreprises en France est de 80 milliards d'euros. En une semaine, la baisse des impayés a libéré 7 milliards de cash-flow pour les entreprises.

Au niveau européen, la France reste sur la première marche du podium en terme de progression de la part d'impayés par rapport à la période pré-pandémie. Mais c'est le Royaume-Uni qui reste le pays avec la proportion de factures impayées la plus haute (38%).

Rappelons que notre outil est en libre accès pour l’ensemble des décideurs du privé et des pouvoirs publics et sera publié chaque semaine sur le site de BFM Business. Vous pouvez également suivre en direct l'évolution de la courbe sur cette page pays par pays.

*Le tracker Sidetrade – BFM Business restitue, semaine après semaine, l’évolution des comportements de paiement de plus de 3,7 millions d’entreprises au sein de six pays européens (France, Royaume-Uni, Espagne, Italie, Belgique, Pays-Bas). Sidetrade a analysé, depuis le 1er janvier 2020, plus de 26 millions de factures totalisant 54 milliards d’euros de transactions inter-entreprises. 

Olivier Chicheportiche