BFM Business

EXCLUSIF: le baromètre BVA-BFM un an après l'élection de François Hollande

73% des Français ne sont pas confiants dans l'avenir économique de la France

73% des Français ne sont pas confiants dans l'avenir économique de la France - -

Le baromètre BVA publié ce lundi 6 mai démontre que pour une majorité de Français, François Hollande manque d'audace dans ses réformes. Et 73% d'entre eux n'ont pas confiance dans l'avenir économique de la France.

C'est un anniversaire au goût amer pour François Hollande. Ce lundi 6 mai, soit un an après son élection à la tête de l'Etat, le baromètre BVA Axys consultants pour BFMBusiness, BFMTV et Challenges démontre qu'une large majorité de Français ne croit pas à l'action économique du président de la République.

73% des sondés n'ont ainsi pas confiance dans l'avenir de la situation économique de la France. Un chiffre en légère augmentation, de 3 points. Selon BVA, François Hollande et son Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, ne vont pas assez loin dans les réformes pour 54% des Français. Même dans le camp des sympathisants de gauche, ce constat prédomine (48%).

Seuls 22% des Français estiment, a contrario, que les deux dirigeants vont "trop loin dans le domaine des réformes".

L'audace réformatrice, clef de la popularité

La même question avait été posée pour Nicolas Sarkozy moins de six mois après son arrivée à l’Elysée. A l’époque, 40% des Français estimaient que l’équipe précédente menait les réformes à un bon rythme, contre 31% qui jugeaient qu’elle n’allait pas assez loin.

Seulement 1 Français sur 5 (19%), soit pas plus que pour François Hollande aujourd’hui, reprochait à l’hyper-Président d’aller "trop loin dans le domaine des réformes".

L’audace réformatrice est donc la clé d’un éventuel rebond de popularité pour François Hollande, en attendant un éventuel retournement de tendance économique.

Plusieurs grandes réformes jugées efficaces

Ce baromètre montre aussi que les Français estiment que plusieurs grandes réformes auraient un impact plutôt important pour aider le pays de la crise, même celles qui qui semblent "impopulaire".

La fusion des régions et des départements récolte ainsi 62% de réponses positives, tout comme l'exonération de la totalité des charges sociales sur les salaires jusqu'au niveau du SMIC. L'augmentation progressive de la durée de cotisations des retraites à 44 ans d'ici à 2030 recueille, elle 61% d'avis favorables.

La réduction du champ d'intervention de l'Etat dans l'économie, qui à réduit le nombre de fonctionnaires, reçoit également un bon score (59% d'opinions favorables).

En revanche, les Français doutent de l'efficacité d'un chèque formation aux chômeurs, qui serait plus important pour les chômeurs de longue durée (54% de réponses négatives).

>> Lire aussi: Infographie: Hollande, son bilan en six points

Baromètre de l'économie BVA - Axys - BFM - Challenges (Vague 54) avec synthèse - Mai 2013 by DLBFM

BFMbusiness.com