BFM Business

Ecotaxe: Ayrault annonce sa suspension sur toute la France

Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a annoncé des aménagements de la taxe poids lourds.

Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a annoncé des aménagements de la taxe poids lourds. - -

La mise en oeuvre de l'écotaxe sera suspendue sur tout le territoire, a annoncé le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui réunissait, ce mardi 29 octobre à Matignon, les élus bretons et les ministres concernés par le projet.

Ce ne sera pas sa première volte-face. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, a annoncé ce mardi 29 octobre que la mise en oeuvre de l'écotaxe allait être suspendue sur tout le territoire.

"Suspension n'est pas suppression", a précisé Jean-Marc Ayrault, qui explique qu'il n'est pas possible d'instaurer cette mesure sans une concertation au niveau national. Or les conditions du dialogue "ne sont pas réunies aujourd'hui", estime le Premier ministre.

Une suspension nationale à durée illimitée

Cette suspension est sans limite de durée, son application étant conditionnée à la "reprise du dialogue" avec les acteurs concernés. Elle est nationale, "afin d'éviter les distorsions entre les territoires et les entreprises", a-t-il précisé.

Le Premier ministre a fait cette déclaration à l'issue d'une réunion à Matignon avec les élus bretons, les ministres de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, des Transports, Frédéric Cuvillier, et de l'Agroalimentaire, Guillaume Garot, et du préfet de région sur le projet controversé de ce taxe poids lourds.

Il y a de quoi surprendre puisque le gouvernement avait repoussé tout nouveau report de son application, ou sa suppression pure et simple. Cette annonce devrait en tout cas satisfaire les nombreux opposants au projet, tels que l'opposition, l'UDI, la FNSEA et les élus et industriels bretons.

De nouveaux aménagements à attendre

La Bretagne avait déjà obtenu une réduction de 50% du montant de cette écotaxe, et que la route nationale 164, l'axe vital de la région pour le secteur agroalimentaire, en soit exclue. "Mais ce n'est à l'évidence pas suffisant", a admis Jean-Marc Ayrault, qui qualifie d'"exceptionelle" la situation de cette région, en pleine crise de l'agroalimentaire. En tout cas, les organisateurs de la manifestation contre l'écotaxe prévue samedi 2 octobre à Quimper ont décidé de maintenir le rassemblement, rappelant qu'ils réclament la "suppression".

Le chef du gouvernement a laissé entendre que de nouveaux aménagements seraient apportés à cette écotaxe avant sa mis en oeuvre. Il a cité les propositions de ses ministres qu'il retenait, comme "l'exonération des poids lourds utilisés par l'agriculture et la pêche partout en France".

Maintenant, "le travail commence", a conclut le Premier ministre. "Nous prendrons le temps nécessaire" pour corriger cette mesure néanmoins "utile", a-t-il poursuivi.

|||sondage|||1302

Le titre de l'encadré ici

|||

Qu'est-ce que l'écotaxe ?

Une taxe prélevée sur les 600.000 poids lourds de plus de 3,5 tonnes, qui circulent sur les routes nationales et départementales françaises, qu'ils soit chargés ou vides. Elle doit entrer en vigueur le 1er janvier 2014. Ses recettes serviront à financer des infrastructures de transport, en particulier fluvial et ferroviaire.

N.G.