BFM Business

Dérapage budgétaire: le Portugal et l'Espagne s'exposent à des sanctions

Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe.

Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe. - Louisa Gouliamaki - AFP

Les membres de la zone euro vont officiellement déclarer les deux pays en "dérapage budgétaire". Avec, à la clé, de possibles amendes allant jusqu'à 0,2% du PIB.

La zone euro va déclarer mardi l'Espagne et le Portugal en dérapage budgétaire, a déclaré lundi soir le président du groupe des 19 pays de la monnaie unique, Jeroen Dijsselbloem.

"Les membres de la zone euro vont soutenir demain la recommandation de la Commission européenne", qui avait déclaré jeudi l'Espagne et le Portugal en dérapage budgétaire, a-t-il précisé à l'issue d'une réunion des ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe).

Ce constat de dérapage ouvre la voie à une procédure de sanctions jusqu'ici inédite dans l'histoire de la zone euro.

20 jours pour évaluer les sanctions possibles

A partir du moment où les ministres de la zone euro, dans le cadre d'une réunion des grands argentiers de l'UE prévue mardi à Bruxelles, "vont dans notre sens", s'ouvre alors "une période de 20 jours" pendant laquelle la Commission européenne évaluera les sanctions possibles à l'encontre des deux pays, a précisé le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici.

Ce dernier a rappelé que les amendes possibles était "au maximum de 0,2%" du Produit Intérieur Brut (PIB). "Nous allons engager un processus de dialogue avec les ministres" de l'Espagne et du Portugal, a-t-il ajouté, les incitant à faire valoir "le plus vite possible" leurs arguments pour expliquer pourquoi ils ont dérapé et ce qu'ils comptent faire pour améliorer leur situation budgétaire.

Y.D. avec AFP