BFM Business

Croissance: Moscovici maintient les prévisions gouvernementales

Pierre Moscovici maintient les prévisions de Bercy concernant la croissance française.

Pierre Moscovici maintient les prévisions de Bercy concernant la croissance française. - -

Le ministre de l'Economie et des Finances a pris acte des mauvaises prévisions du Haut conseil des finances publiques, mardi 16 avril. Il reste cependant confiant quant aux objectifs fixés.

Bercy n'en démord pas. Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie et des Finances a maintenu, mardi 16 avril, les prévisions de croissance du gouvernement. Et ce en dépit de l'avis du Haut conseil des Finances publiques (HCFP) qui les juge trop optimistes ainsi que des dernières prévisions du Fonds monétaire international.

"Tout en reconnaissant l'existence de facteurs qui jouent à la hausse comme à la baisse, Pierre Moscovici confirme les prévisions de croissance (du Produit intérieur brut) du gouvernement, qui s'établissent à 0,1% en 2013, 1,2% en 2014 et 2% par an entre 2015 et 2017", a assuré Bercy dans un communiqué.

La France en récession en 2013, selon le FMI

"Un léger recul du PIB en 2013 et une croissance sensiblement inférieure à 1,2% en 2014 ne peuvent pas être exclus". Les mots du HCFP sonnent pourtant comme un avertissement. D'autant que les prévisions du FMI ne sont pas plus riantes: de plus en plus pessimiste en ce qui concerne l'Europe, l'institution dirigée par Christine Lagarde n'épargne pas la France, et prévoit également une récession pour 2013 (-0,1%).

Ces estimations tombent mal pour l'exécutif, qui s'apprête à présenter, mercredi 17 avril, son programme de stabilité devant la Commission européenne. Celui-ci déterminera si Bruxelles accorde ou non un sursis à la France, pour accomplir son objectif de réduction du déficit public en dessous de 3% du PIB.

>> A lire aussi - Déficit public: plus de 4% au lieu de 3,7% fin 2013?

Y.D.