BFM Business

Croissance: l'Espagne plus confiante pour 2014 et 2015 

L'Espagne de Mariano Rajoy parie sur un PIB  plus soutenu en 2014 et 2015

L'Espagne de Mariano Rajoy parie sur un PIB plus soutenu en 2014 et 2015 - PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP

Considérée comme le mauvais élève de la zone euro, l'Espagne se démarque aujourd'hui de la France et de l'Italie en relevant ses prévisions de croissance pour 2014 et 2015.

C'est une annonce qui va à contre-courant du climat de prudence qui règne actuellement en Europe. Le gouvernement espagnol a décidé ce vendredi de relever ses prévisions de croissance pour 2014 et 2015. 

Le gouvernement de Mariano Rajoy a relevé son objectif de croissance à 1,3% pour 2014, contre 1,2% précédemment. Une estimation un peu moins optimiste que celle du ministre de l'Economie qui espérait cet été atteindre un PIB de 1,5%. Pour 2015, on s'attend à une croissance de 2% contre 1,8% auparavant.

"Un rythme différent de la zone euro"

En marge de ces annonces faites à l'issue du conseil des ministres, Luis de Guindos explique " l'Espagne commence à croître à un rythme différent de celui de la zone euro". Il est vrai que la France s'est montrée plus pessimiste en révisant à la baisse ses objectifs de croissance. Elle n'excédera pas 0,4 % cette année et 1% l'an prochain. 

Pas de baisse du chômage 

Certes l'Espagne commence à sortir la tête de l'eau après avoir mené des réformes et sévèrement réduit ses dépenses publiques, Mais il y a encore beaucoup à faire sur le chômage. Il devrait encore toucher 24,7% cette année et 22,9% de la population active en 2015,

Il faudra attendre fin 2015 pour qu'il retombe autour de 22,2%, tout juste au-dessous du niveau auquel il évoluait lorsque le Premier ministre Mariano Rajoy a pris ses fonctions.

Charlyne Legris avec AFP