BFM Business

Coronavirus: l'Ile de France et le Grand Ouest récoltent le plus de dons

Le logo de la cagnotte du Hellfest pour le CHU de Nantes.

Le logo de la cagnotte du Hellfest pour le CHU de Nantes. - Hellfest

Ces jours-ci, les Français versent des millions d'euros aux nombreuses cagnottes créées pour lutter contre la crise du coronavirus et son impact économique. Et ils sont particulièrement généreux en Ile de France et dans l’Ouest du Pays.

Des millions d’euros donnés pour les CHU, les personnes fragiles où les associations et entreprises en difficulté. Depuis que la crise du coronavirus a débarqué en France, les cagnottes de récolte de dons pour lutter contre l’épidémie et ses conséquences économiques se multiplient. Et les Français y participent massivement. 

C’est particulièrement visible sur la plateforme don-coronavirus.org, créée spécialement début avril par le fournisseur de solutions de paiement gratuites aux associations HelloAsso. Pour centraliser le maximum de cagnottes liées au virus, elle regroupe celles lancées parmi les 100.000 associations qui travaillent avec HelloAsso, et aussi celles postées sur les sites des géants du crowdfunding KissKissBankBank, Ulule et Givexpert. 

Or, entre le lancement du site début avril et aujourd’hui, "on est passé de 100 cagnottes Covid à 600, et ça continue d’exploser tous les jours”, souligne Charlie Tronche, directeur de la communication et des partenariats chez HelloAsso. Et côté dons "on compte désormais près de 40 000 contributeurs, qui ont versé plus de 4 millions d’euros de dons depuis le lancement". 

En tête des territoires qui hébergent les plus généreux donateurs, on trouve assez logiquement les régions les plus touchées par l’épidémie, comme l’Ile-de-France, première avec 2 millions d’euros versés par plus de 10.000 contributeurs, et le Grand Est en troisième avec presque 300.000 euros et 250 donneurs. En revanche, à la deuxième place avec 370.000 euros de dons, on trouve le “Grand Ouest”, c’est-à-dire les Pays de la Loire et la Bretagne, une zone pourtant largement préservée par le virus.

"Le Grand Ouest est une région très maillée par la vie associative, et en ce moment, de très gros acteurs se mobilisent, comme le Hellfest. L’association a annulé son festival mais lancé une cagnotte au profit du CHU de Nantes, et couplée à celle lancée par l'hôpital lui-même, elle fédère presque 40% du total des dons versés dans la région", décrypte Charlie Tronche. 

Ces grands-noms de l’associatif on en effet une puissance de frappe sans égal pour mobiliser. Ainsi en Ile de France, la cagnotte qui récolte le plus de dons actuellement est celle lancée par le Paris-Saint-Germain au profit de l’AP-HP, du Secours Populaire et d’action contre la faim, avec presque 345.000 euros récoltés. 

Nina Godart