BFM Business

Convention citoyenne: Emmanuel Macron favorable à un moratoire sur les zones commerciales

Le centre commercial de la Part-Dieu durant la crise sanitaire.

Le centre commercial de la Part-Dieu durant la crise sanitaire. - JEFF PACHOUD / AFP

Le président de la République est favorable à un gel des nouveaux projets commerciaux en périphérie des villes.

Parmi les mesures de la Convention citoyenne sur le climat retenues par Emmanuel Macron, on trouve le principe d'un moratoire sur les nouvelles zones commerciales implantées à la périphérie des villes.

"Arrêter la bétonisation, c'est un projet pour rendre notre pays plus humain, au fond plus beau" et pour retrouver des commerces de centre-ville et mettre fin à un étalement des logements, a-t-il insisté, "c'est un modèle dont nos concitoyens veulent sortir".

Réduire par deux l'artificialisation des sols

Dans son rapport, la Convention citoyenne constate en effet qu''"aujourd’hui, l’artificialisation des sols progresse d’environ 8,5% par an, soit une augmentation équivalente à un département français moyen en moins de 10 ans entre 2006 et 2015. Si on observe un léger ralentissement à partir de 2009-2010, le rythme d’artificialisation au profit du béton doit selon nous cesser tant qu’il existe des possibilités d’urbaniser dans l’enveloppe urbaine existante".

La Convention propose donc (on ne sait pas si l'exécutif approuve toutes ces mesures) de "définir une enveloppe restrictive du nombre d'hectares maximum pouvant être artificialisés réduisant par 2 l’artificialisation des sols", "d'interdire toute artificialisation des terres tant que des réhabilitations ou friches commerciales, artisanales ou industrielles sont possibles dans l’enveloppe urbaine existante".

Et par conséquent, de "prendre immédiatement des mesures coercitives pour stopper les aménagements de zones commerciales périurbaines très consommatrices d'espace".

Cette décision pourrait donc enterrer différents projets de centres commerciaux en France. Parmi les plus gros projets en France, on peut citer Open Sky à Valbonne, Rivière-Neuve à Calais ou encore la ZAC de Ferney Genève à Ferney-Voltaire... Reste à savoir si le moratoire concernera seulement les futurs projets de centres commerciaux, ou si cela s'appliquera aussi à ceux en cours de validation voire à ceux déjà en cours de construction.

Olivier Chicheportiche avec AFP