BFM Business

Comment Mélenchon compte trouver 100 milliards à investir dans l'écologie

Invité de BFMTV ce dimanche, le candidat de La France Insoumise a livré ses solutions pour financer la transition écologique qu’il appelle de ses vœux.

Alors que Jean-Luc Mélenchon détaillera le chiffrage de son programme le 19 février prochain, sur sa chaîne Youtube, le candidat de la France insoumise a déjà livré une première indication sur le financement de sa "transition écologique", dont il fait une priorité.

Au micro de BFMTV, ce dimanche, le cofondateur du Parti de gauche a d’abord chiffré le coût global de cette mesure: 100 milliards d’euros. "100 milliards que M.Macron veut retirer de la dépense publique, 100 milliards que M.Fillon veut retirer de la dépense publique, moi je veux les rajouter", en a-t-il profité pour glisser.

"Je signerai la licence bancaire" de bpiFrance

"D’où je le tire? C’est le plus facile", a-t-il poursuivi. "Nous avons en France un organisme qui s’appelle la Banque française d’investissement (bpiFrance, ndlr). C’est une banque qui a été créé par Pierre Moscovici, mais qui a la particularité de ne pas posséder de licence bancaire. Je signerai la licence bancaire de cette banque, qui pourra donc aussitôt aller à la Banque centrale européenne pour demander les 100 milliards dont nous avons besoin." 

"Ces 100 milliards iront essentiellement dans la transition écologique", a-t-il précisé. Avant de justifier ces nouvelles dépenses par les promesses de retour sur investissement. "Christine Lagarde, la directrice du FMI (…) dit elle-même que pour un euro investi de cette façon, ce sont trois euros d’activité. Donc 100 milliards = 300 milliards d’activité. Et qu’est-ce qui revient dans les caisses de l’État, ne serait-ce que via la TVA ? 60 milliards !"

Y.D.