BFM Business

Chute historique de la consommation des ménages en mars

Les Français consomment plus que la moyenne des pays de l'UE

Les Français consomment plus que la moyenne des pays de l'UE - PASCAL PAVANI / AFP

Les dépenses se contractent de 17,9% sur un mois à cause du confinement généralisé. C'est le repli le plus marqué depuis que l'Insee calcule cet indicateur, soit 1980.

Le PIB du premier trimestre a chuté de 5,8% en France, une première depuis 1949. Un chiffre impressionnant, alors qu'il ne prend en compte que 15 jours de confinement en mars. Et si on se penche sur la consommation des ménages français, le bilan est terrible pour le seul mois de mars.

Les dépenses de consommation ont ainsi chuté de 17,9% en mars sur un mois, soit la plus forte baisse mensuelle enregistrée depuis le début de la série en 1980, a indiqué jeudi l'Insee.

Des dépenses divisées par deux pour les vêtements

Les chiffes donnent le vertige illustrant la mise à l'arrêt de pans entiers de l'économie hexagonale. La consommation de biens fabriqués s'écroule de 42,3% (après -0,6% en février), les dépenses en biens durables sont quasiment divisées par deux par rapport à février (–48,8 %). En particulier, la consommation de matériels de transport (voitures neuves ou d’occasion) chute lourdement.

Les dépenses en habillement-textile enregistrent une baisse sans précédent en mars (–54,0 %), qui s’explique principalement par la chute des achats de vêtements et de chaussures.

Les dépenses en énergie baissent fortement (-11,4% après -0,9%). Seule la consommation alimentaire augmente nettement (+7,8% après -0,1%), détaille l'institut dans un communiqué.

Rappelons que sur l'ensemble du premier trimestre 2020, la consommation des ménages en biens baisse très nettement (-7,3 %).

Olivier Chicheportiche