BFM Business

Chatel : « La liberté de négocier, ce n’est pas la loi de la jungle »

BFM Business

Luc Chatel, secrétaire d’Etat à l’Industrie et à la Consommation et porte-parole du gouvernement a présenté la loi de modernisation de l’économie.

Le porte-parole du gouvernement et secrétaire d'Etat à l'Industrie et à la Consommation Luc Chatel a présenté les objectifs du gouvernement en matière de distribution à travers la loi de modernisation de l'économie : « Nous voulons faire, dans la grande distribution française, ce qui existe dans tout le reste de l'économie française et ce qui existe dans toute la grande distribution européenne. La distribution, c'est du commerce, et le commerce, c'est négocier. Aujourd'hui, un distributeur et un fournisseur ne peuvent pas vraiment négocier leurs conditions générales de vente et leurs tarifs. Un industriel n'a pas la possibilité de faire des conditions particulières, de différencier son tarif, à un distributeur par rapport à un autre ».

« On a une loi, la loi Galland, qui est structurellement inflationniste, car elle pousse les distributeurs et les industriels à augmenter leurs prix. Nous, ce qu'on va faire c'est donner la possibilité de négocier, plus de transparence. La liberté de négocier, ça ne doit pas être la loi de la jungle et c'est pour ça que l'on a prévu dans cette loi des garde-fous. D'abord, on n'est pas revenu sur l'interdiction de revente à perte, alors que certains acteurs voulaient nous y entraîner. Ensuite, on ne négociera pas sur la base de n'importe quoi mais sur la base des tarifs du fournisseur. On a prévu un certain nombre de garanties : on pourra lutter contre des pratiques qui sont souvent dévastatrices pour les PME et nous allons renforcer considérablement les sanctions ».

La rédaction-Bourdin & Co