BFM Business

Chantiers de Saint-Nazaire: Fillon et Hamon pour une nationalisation temporaire

François Fillon s'est dit d'accord pour une nationalisation ponctuelle des chantiers navals de Saint-Nazaire.

François Fillon s'est dit d'accord pour une nationalisation ponctuelle des chantiers navals de Saint-Nazaire. - BFMTV

Parmi les 11 candidats à la présidentielle invités à débattre tous ensemble mardi soir sur BFMTV, le candidat LR et son adversaire socialiste prônent tous deux une nationalisation ponctuelle des chantiers navals. Une solution également envisagée par le gouvernement.

Certains sujets donnent parfois lieu à des alliances de circonstance. Lors du grand débat présidentiel, ce mardi sur BFMTV et RMC, François Fillon et Benoît Hamon ont ainsi trouvé un point d'accord, s'agissant de l'avenir des chantiers navals de Saint-Nazaire.

Plus surprenant, le candidat LR s'est dit d'accord avec son adversaire socialiste, qui proposait une nationalisation temporaire afin d'éviter une fuite du "savoir-faire" français.

"Oui, nos savoir-faire peuvent quitter demain la France si nous ne faisons pas les bons choix sur le plan industriel. Je propose que, sur ces chantiers navals, plutôt que d'assister au désarmement de notre savoir-faire, (...) nous mettions en place une nationalisation temporaire", a déclaré Benoît Hamon - une solution déjà envisagée par le gouvernement actuel.

Hamon "se réjouit" de la réaction de Fillon

"Je voudrais juste dire à Benoît Hamon que c'est mon gouvernement qui a fait rentrer l'État au capital de STX, justement pour la raison que vous avez évoquée", a réagi François Fillon, qui prenait la parole juste après.

"Effectivement, aujourd'hui, dans la difficulté où se trouve ce chantier et compte tenu des risques de voir le savoir-faire partir, une nationalisation qui ne soit pas permanente, qui soit là pour permettre une solution à cette entreprise doit être envisagée", a continué le candidat de droite.

"Je m'en réjouis", a répondu Benoît Hamon, qui avait auparavant indiqué qu'il souhaitait que cette nationalisation temporaire dure "jusqu'au moment où nous retrouverons des partenaires".

Pour rappel, selon Le Monde, l'État envisagerait une nationalisation transitoire des chantiers de Saint-Nazaire, s'il ne parvient pas à un accord satisfaisant sur leur reprise par l'Italien Fincantieri.

Suivez en DIRECT le débat entre les 11 candidats de l’élection présidentielle 2017.

Y.D. avec AFP