BFM Business

Champagne, bourgogne... Parmi les pires vendanges depuis 30 ans

La vendange 2016 a connu une baisse de 12%.

La vendange 2016 a connu une baisse de 12%. - Pascal Pavani - AFP

En 2016, la récolte de raisins destinés à être vinifiés a souffert des intempéries du printemps. Selon le ministère de l'Agriculture, la baisse atteint 12% par rapport à l'an passé.

La vendange 2016 en France est en baisse de 12% sur un an à 42,2 millions d'hectolitres, le vignoble ayant souffert des intempéries au printemps, selon les chiffres provisoires établis par le bulletin statistique publiée ce vendredi 7 octobre par le ministère de l'Agriculture.

Toutes les catégories de vins sont touchées par cette baisse, et plus particulièrement les vins pour eaux-de-vie (- 22% sur un an). Il s'agit de "l'une des plus faibles productions depuis 30 ans", insiste Agreste.

La Champagne durement touchée

La baisse sur un an de la production estimée est principalement la conséquence du gel de printemps qui a touché certains bassins viticoles: la Champagne, la Bourgogne et le Val de Loire, et de la sécheresse en zone méditerranéenne.

La production de l'année est ainsi prévue en baisse de 32% pour la Champagne, où le gel a détruit 4.600 hectares, de 30% pour le Val de Loire et 20% en Bourgogne et Beaujolais.

Des dégâts liés à la grêle en Charente, dans le Bourgogne-Beaujolais et le Languedoc-Roussillon ont amoindri aussi le potentiel de production.

Enfin les dégâts causés par le mildiou, une maladie de la vigne, ont accentué, dans certaines régions, la baisse de la production comme dans le Val de Loire et la Champagne.

Y.D. avec AFP