BFM Business

Cette start-up a une solution pour faire voter les abstentionnistes

Les voix des abstentionnistes sont convoitées par les candidats.

Les voix des abstentionnistes sont convoitées par les candidats. - Thierry Zoccolan - AFP

L’entreprise Proxynium propose aux abstentionnistes de voter par procuration, à condition que leurs propositions soient intégrées aux programmes des candidats. C’est ce qu’a expliqué sa fondatrice, invitée de BFM Business ce mardi.

Négocier avec les candidats à l’élection présidentielle pour qu’ils puissent obtenir les voix des abstentionnistes, c’est le projet de Proxynium, une start-up qui compte bousculer les codes de la politique.

Invitée de BFM Business, sa fondatrice Chantal Do a indiqué être "partie du constat que les abstentionnistes étaient en position de force, et donc de négocier pour imposer leurs conditions à la veille des élections".

D’où l’idée d’AdopteUnVote, une plateforme permettant d’échanger son vote par procuration contre l’intégration d’une proposition dans le programme du candidat. Soit un échange gagnant-gagnant: pour l’électeur, qui pourra faire entendre sa voix, et pour le candidat, qui pourra de cette manière en "acquérir".

Ce projet n’est cependant qu’au stade embryonnaire, notamment car il nécessite une logistique colossale: il faut en effet trouver autant de citoyens volontaires que d’abstentionnistes, une seule procuration par personne n’étant possible. Mais AdopeUnVote pourrait bien se faire une place de choix lors des prochaines échéances électorales.

Y.D.