BFM Business

Ces pays qui luttent efficacement contre le chômage

Certains pays européens approchent du plain-emploi. Voici leurs recettes, selon Nicolas Doze.

Certains pays européens approchent du plain-emploi. Voici leurs recettes, selon Nicolas Doze. - Paolo Bona - Reuters

Pour notre éditorialiste, Nicolas Doze, la France ferait bien de prendre exemple sur les pays qui ont trouver les bonnes recettes "anti-chômage".

Le chômage poursuit sa décrue en zone euro. Selon Eurostat, le taux de chômage dans les 19 pays de la zone euro était de 11,3% au mois de février. Ce taux est encore trop élevé, et son recul se fait à un rythme bien trop lent.

Le taux du chômage baisse en Allemagne, en Autriche et au Luxembourg. Ces trois pays sont les meilleurs élèves de la zone euro. Mais le chômage baisse aussi en Espagne, en Italie et en Irlande. En revanche, il augmente en Grèce, au Portugal et en France.

Examinons les recettes des pays proches du plein emploi. A commencer par l'Allemagne (4,8% selon Eurostat). Dans ces pays, bons élèves de la zone euro, le chômage recule grâce à au moins trois facteurs: plus de compétitivité, qui améliore automatiquement la croissance, une fiscalité attractive pour les investisseurs, qui viennent de plus en plus dans ces pays, et un dialogue social de qualité. Ce dernier ingrédient est extrêmement important, dans la mesurer où il aide les entreprises à grandir.

Des créations d'emplois... précaires

Autre caractéristique de ces pays: le marché du travail y est souple et fluide. Des emplois se créent, même s'ils ne sont pas de la plus grande qualité.

L’Irlande est l'exemple d'un pays qui a réussi à redécoller avec l'euro. Il a pratiquement enregistré plus de 5% de croissance en 2014. Un taux qui fait rêver. Les Irlandais ont adopté les stratégies suivantes qui ont fonctionné. Ils ont, par exemple, assaini les finances publiques en baissant la dépense publique. Ils ont misé sur l'attractivité fiscale pour que cela donne envie aux investisseurs de venir chez eux. Ils ont enfin misé sur une ouverture absolue au monde.

Finalement, les recettes anti-chômage qui semblent fonctionner dans tous les pays les ayant adoptées sont en, premier lieu, la souplesse sur le temps de travail et sur la mobilité des travailleurs. Vient ensuite, la simplicité absolue du droit du travail, dont l'exemple le plus frappant est celui de la Suisse. Dernier élément très important : que la dépense publique soit ciblée vers la formation, l'accompagnement des chômeurs et les chômages partiels. Et non, comme c'est le cas en France, vers les assurances et les indemnités de chômage.

Nicolas Doze édité par N.G.