BFM Business

Brexit : « Il y a non-assistance à nation en danger » affirme Filippi

-

- - -

Invité sur le plateau de 12H, l’Heure H, l’associé-Gérant de chez Lazard et ex-patron de HSBC France a sévèrement critiqué l’attitude des Européens.

Alors que Londres peine à organiser sa sortie de l’UE, les Européens ne montrent pas de réels signes de bonne volonté pour tenter de sortir de l’impasse. C’est du moins l’avis de Charles-Henri Filippi, associé-gérant chez Lazard et ex-patron de HSBC France. « Je suis complètement désespéré par la manière dont les choses se sont produites depuis plus de 3 ans » explique-t-il sur le plateau de 12H, l’Heure H. « Monsieur Barnier a dit : peut-être va-t-on aller au hard Brexit par accident. Mais c’est un accident qui a été construit sur la durée » souligne-t-il.

« Je préfère dire : nous aimons les Anglais, nous aimerions qu’ils restent (…) Il y a quelque part dans notre passivité, vis-à-vis des Anglais ‘qui font des bêtises’, une forme de non-assistance à nation en danger » assure le banquier. « Avec la modernité, on fait de plus en plus une démonstration du génie individuel qui va de pair avec une incapacité de plus en plus grande de gérer le problème collectif.