BFM Business

Bertrand : « Pas assez joué la carte de la rémunération des salariés »

BFM Business

Xavier Bertrand, ministre du Travail, est revenu sur l’écart entre les revenus des grands patrons et ceux des salariés.

Le ministre du Travail Xavier Bertrand, invité lundi 2 juin, a évoqué la question des stock-options et des parachutes dorés : « Les actionnaires prennent davantage de pouvoir, tant mieux, les petits actionnaires aussi. Il faut pouvoir expliquer dans une Assemblée Générale que tel chef d'entreprise va gagner tant. Je ne suis pas sûr qu'avec la transparence on pourra avoir les excès que l'on a eu certaines années ».

« Est-ce l'Etat qui fixe le montant des rémunérations ? Non. Ni dans un sens, ni dans l'autre. Nous ne sommes pas impuissants car c'est au niveau européen que ces choses là se discutent et l'on n'a pas l'intention de rester les bras croisés. Sur les parachutes dorés, on a voté des dispositions qui n'existaient pas avant. Pour réduire l'écart des salaires, on veut qu'il y ait plus d'intéressement. L'écart s'est creusé parce qu'on n'a pas assez joué la carte de la rémunération des salariés ».

« Il y a eu trop de rémunération des actionnaires parfois, l'investissement a eu sa part, mais la rémunération des salariés pas assez. Voilà pourquoi il faut rééquilibrer aujourd'hui, c'est le sens d'une meilleure répartition de la rémunération du capital et du travail. C'est dans cette voie là qu'il faut aussi aller, parce qu'on peut très bien fixer un plafond, mais moi ce qui m'intéresse, c'est qu'il y ait un maximum de salariés qui gagnent davantage ».

La rédaction-Bourdin & Co