BFM Business

Auto-entrepreneurs: les propos de Sarkozy "perçus comme agressifs"

Hervé Novelli, ancien secrétaire d'Etat chargé du Commerce, de l'Artisanat, des Petites et Moyennes entreprises, du Tourisme, et des Services et de la Consommation sous Nicolas Sarkozy.

Hervé Novelli, ancien secrétaire d'Etat chargé du Commerce, de l'Artisanat, des Petites et Moyennes entreprises, du Tourisme, et des Services et de la Consommation sous Nicolas Sarkozy. - Bertrand Guay - AFP

Hervé Novelli, ancien secrétaire d’Etat de Nicolas Sarkozy, réagit aux propos de l’ancien président français. Celui-ci avait provoqué l’indignation en évoquant un "caillou dans sa chaussure"…avant de faire machine arrière.

En critiquant un régime qu’il avait lui-même instauré, Nicolas Sarkozy avait provoqué la stupéfaction des organisations représentant les auto-entrepreneurs. Interrogé sur France Info, l’ancien chef de l’Etat avait en effet indiqué ce régime représentait "un caillou dans (sa) chaussure".

"C'était une bonne idée pendant la crise", avait-t-il ajouté, relevant qu'il y avait désormais "un problème de concurrence déloyale entre l'auto-entrepreneur qui n'a pas d'obligation et l'artisan".

Conséquence: outre la réaction indignée des associations, une pétition en ligne baptisée L’appel des petits cailloux a d’ores et déjà recueilli plus de 9.000 signatures. Ce qui a conduit Nicolas Sarkozy à faire machine arrière :

Interrogé, Hervé Novelli, ancien secrétaire d’Etat à l’origine de la création du statut d’auto-entrepreneur, a accepté de revenir sur la polémique.

BFMBusiness.com: Qu’avez-vous pensé des propos de Nicolas Sarkozy?

Hervé Novelli: "J’étais très heureux que l’ex-président de la République revienne sur un jugement à l’emporte-pièce. Car ses propos ont été perçus –sans doute à raison – comme agressifs à l’égard des auto-entrepreneurs. De mon côté, j’ai assumé le fait d’être le premier signataire de la pétition des "petits cailloux", qui est en passe de recueillir les 10.000 signatures espérées".

Pourquoi, selon vous, l'ancien chef de l'Etat a-t-il tenu ces propos?

Il avait sans doute une vue un peu partielle de la situation. Car même si le statut d’auto-entrepreneur a été créé sous son quinquennat, il a depuis fait l’objet de certains débats qui ont abouti à un point d’équilibre.

Les artisans reprochent parfois à ce statut de créer une situation de concurrence déloyale...

Il y a eu une concertation menée en compagnie de Laurent Grandguillaume (député PS, ndlr), et il est acquis que des modifications sont nécessaires, comme l’inscription au répertoire des métiers, par exemple. Pour le reste, tout ça n’a pas vraiment lieu d’être.

Certains à l'UMP préconisent de limiter le statut de l'auto-entrepreneur dans le temps, et vous?

Je ne suis pas du tout d’accord, on n’est pas auto-entrepreneur pour un certain temps seulement. C’est comme si l’on disait que vous êtes professeur de piano, mais seulement pour un an! Je pense que les membres de notre famille qui font ce genre de déclarations ne seront pas difficiles à convaincre.

Yann Duvert