BFM Business

Alstom: pour Valls, il est "hors de question que le site de Belfort ferme"

À l'instar de François Hollande, le Premier ministre n'a pas abandonné l'idée de pérenniser le site Alstom de Belfort.

Après François Hollande, Manuel Valls a réagi à la décision d'Alstom de ne pas maintenir ses activités sur son site de Belfort.

"Nous sommes sur la bonne voie, il faut un peu de patience", a affirmé le Premier ministre lors d'un déplacement à Verdun, ajoutant à l'adresse des salariés du groupe qu'"ils peuvent avoir confiance dans l'action du gouvernement pour pérenniser le site, l'emploi et l'avenir d'Alstom".

"Il est hors de question que le site de Belfort ferme", a-t-il ajouté. "Je le redis aux dirigeants, ils ne doivent pas revenir sur leur parole. Le site sera pérennisé".

"Nous travaillons sur la commande publique (...) il y a un certain nombre de dossiers qui avancent bien, à la fois à l'étranger, je pense à l'Italie, mais aussi en France", a poursuivi le chef du gouvernement qui présente, comme tout l'exécutif, les futures commandes comme un antidote à l'arrêt annoncé de la production. "Cela demande encore quelques jours, quelques semaines, pour
certains quelques mois avant de les finaliser".

Y.D.