BFM Business

Airbnb à Paris : plus de la moitié des annonces sont illégales

-

- - AFP

D'après une enquête du Journal du Net, plus de la moitié des biens disponibles à la location sur Airbnb à Paris sont dans l'illégalité. On frôle même les 70% d'annonces hors la loi dans certains quartiers.

A Paris depuis la fin de l'année 2017 un déclaration préalable en mairie est obligatoire pour ceux qui mettent un logement sur les plateformes de locations saisonnières. Des propriétaires censés obtenir un numéro d'enregistrement qui doit également figurer sur l'annonce. Or d'après une enquête du Journal du Net plus de 51% des biens parisiens présents sur Airbnb n'ont pas fait l'objet d'une déclaration préalable et sont donc dans l'illégalité.

Jusqu'à 70% d'annonces illégales 

Le Journal du Net s'est appuyé sur les données de la mairie de Paris ainsi que sur le site Inside Airbnb, indépendant de la plateforme, qui recense les annonces quartier par quartier. Et c'est celui de Pont-de-Flandre (75019) qui affiche le taux d'annonces illégales le plus élevé : 68,9%.

-
- © -

Viennent ensuite les quartiers des Champs-Elysées (75008), Bel-Air (75012), Croulebarbe (75013) et Saint-Fargeau (75020). Tous atteignent un taux d'illégalité supérieur à 60%.

Les « bons élèves » au coeur de Paris

À l'inverse, c'est au coeur de Paris qu'on trouve les taux d'illégalité les plus faibles. On oscille autour de 30% d'annonces non enregistrées par la mairie de Paris dans les quartiers de Notre-Dame (75004), Arts-et-Métiers (75003), Bonne-Nouvelle (75002), Place Vendôme (75001) et Arsenal (75004).

-
- © -

Et si ces quartiers sont, semble-t-il, ceux qui respectent le plus les règles, c'est aussi car ils sont ceux qui comptent le plus de logements Airbnb. Ici on comptabilise entre 6,5% et quasiment 12% de biens inscrits sur le site de locations touristiques. Le Journal du Net estiment donc que dans ces quartiers, les loueurs craignent sans doute davantage qu'ailleurs les éventuels contrôles.

Notez d'ailleurs qu'à l'inverse les quartiers où les taux d'illégalité sont les plus élevés sont aussi ceux les moins présents sur Airbnb. À l'exception des Champs-Elysées, dans ces quartiers les annonces Airbnb ne représentent qu'entre 2,3% et 3,3% du parc de logements.

Marie Coeurderoy