BFM Business

Agences immobilières : À combien s'élèvent les honoraires ?

Il est parfois difficile d'y voir clair dans les honoraires des agences immobilières.

Il est parfois difficile d'y voir clair dans les honoraires des agences immobilières. - MYCHELE DANIAU / AFP

Combien coûtent réellement les services des agents immobiliers ? La profession est aujourd'hui libre de fixer elle-même ses tarifs. La start-up Homepilot, spécialisée dans la gestion immobilière en ligne, vient donc de publier un baromètre national sur le sujet.

Sur le marché de la transaction immobilière, chacun sait que plus un bien est cher, moins les honoraires des agents seront élevés... et inversement. Mais à prix de vente équivalent, les commissions fluctuent aussi et parfois même très fortement en fonction des villes et des agences. Pour en prendre la mesure, Homepilot s'est basée sur la vente d'un appartement valorisé 450.000 euros. Au niveau national céder un tel bien vous coûtera en moyenne 5,4% de son prix, soit 24.320 euros. Mais lorsqu'on regarde localement les écarts se creusent.

La palme des honoraires les plus élevés pour Nice. Ici on frôle les 6% du prix de vente (5,8% précisément) soit près de 26.000 euros ! Arrive ensuite Paris à 5.5% de la valeur du bien, soit près de 25.000 euros, puis Bordeaux, pile dans la moyenne nationale à 5.4% du prix de vente. A l'inverse les villes où les commissions sont les plus faibles : Aix-en-Provence, à tout juste 5% et surtout Lyon à 4.8%. Entre ces 2 villes les moins coûteuses en commissions, et Nice, la plus chère, il y a tout de même quasiment 6.000 euros d'écart !

Des écarts parfois spectaculaires

Des différences en fonction des villes mais aussi des réseaux et même des arrondissements. À Paris, il y a près de 5.000 euros d'écart entre l'arrondissement où les coûts sont les plus bas (le 11ème arrondissement) et celui où ils sont les plus élevés (le 3ème arrondissement). Quant aux différences entre les agences, c'est aussi à Paris que l'on trouve le cas le plus spectaculaire. Homepilot a constaté, toujours sur un bien d'une valeur de 450.000 euros, un écart d'honoraires de 22.500 euros entre deux enseignes dans le 4ème arrondissement ! De manière générale les réseaux ont des politiques tarifaires très diverses avec des premiers prix à 4,5% du prix de vente et jusqu'à 6,5%. Des écarts constatés aussi au sein même des réseaux en fonction des agences et de leurs implantations.

Une politique tarifaire très opaque

Autre point clé du baromètre réalisé par Homepilot : le manque de transparence sur l'affichage des honoraires. La start-up rappelle ainsi que les professionnels sont légalement tenus depuis un arrêté daté de janvier 2017 de rendre leurs commissions "aisément accessibles". Or selon Homepilot 43% des agences observées n'affichent pas clairement leurs honoraires. Les moins respectueuses se trouvent à Paris où, selon le baromètre, plus de la moitié des agences n'indiquent pas leurs tarifs. À l'inverse c'est à Marseille qu'elles sont le plus transparentes avec "seulement" 30% des agences qui ne respectent pas les règles.

Marie COEURDEROY