BFM Business

ADP : « Je ne redoute pas la privatisation » assure son patron

Reconduit à la tête d’ADP en mai dernier, Augustin de Romanet a accordé une interview à BFM Business pour évoquer les sujets sensibles de l’entreprise.

C’est un des feuilletons récurrents des derniers mois : la privatisation d’ADP qui doit désormais faire face à une forte contestation politique. Son patron, Augustin de Romanet, a-t-il fait le deuil de cette procédure ? « Pourquoi faire le deuil de quelque chose dont vous n’avez jamais célébré la naissance » explique Augustin de Romanet, PDG du groupe ADP, au micro de Jean-Baptiste Huet. « Je ne redoute pas la privatisation. Je pense que ce n’est pas le métier de base d’un Etat de prendre des risques » poursuit-il.

« En soit, ce n’est pas une mauvaise chose mais les équipes d’ADP ont prouvé que, ce n’est pas parce qu’on est public qu’on est pas capable d’être performant. Que cette privatisation ait lieu ou pas, les équipes continuent à faire du mieux qu’elles peuvent » conclut le patron du groupe.

Il est aussi revenu sur le report du train CDG Express, prévu initialement pour 2024 et finalement reporté à deux ans plus tard. « Je suis d’un naturel très optimiste et je vois plutôt la bouteille à moitié pleine » souligne Augustin de Romanet. « La grande satisfaction, c’est que le gouvernement a pris la décision d’accompagner les promoteurs du projet : la décision de faire ce train est prise. »

Et de poursuivre : « Si nous avions voulu absolument pousser les feux pour 2024 (dans l’optique des Jeux Olympiques de Paris, ndlr), nous aurions risqué de braquer tel ou tel, et menacé l’existence du projet. Donc je préfère un projet en 2026 que la non-existence si nous avions visé trop court. »

Au moins le train sera-t-il disponible en 2026 ? Rien n’est moins sûr… « Celui qui est capable de vous dire que quelque chose est sûr dans le domaine du CDG Express n’est pas né. Mais j’ai bon espoir tout de même » indique Augustin de Romanet.

Retrouvez la totalité de l’interview d’Augustin de Romanet, PDG du groupe ADP. Au programme : les vertiports, travaux à Orly et Roissy, CDG Express…