BFM Business

Accoyer : « Ce financement du RSA ne peut être que transitoire »

-

- - -

Bernard Accoyer, Président de l’Assemblée Nationale, souhaite que la nouvelle taxe sur les revenus du capital ne soit que provisoire.

Invité vendredi 29 août, le président de l'Assemblée Nationale Bernard Accoyer a tenu à rassurer après l'annonce de Nicolas Sarkozy d'une nouvelle taxe pour financer le RSA. Pour lui, cette nouvelle taxe n'a pas vocation à durer : « Ce type de financement ne peut être que transitoire. Nous nous sommes engagés derrière le Président de la République à ne pas augmenter les prélèvements, ça c'est une réalité, mais à ne pas non plus en multiplier le nombre, à ne pas multiplier les petits prélèvements par-ci par-là ».

« Bien sûr que ce prélèvement est modeste, puisque ça n'est que 1,1% sur les revenus de certains placements. Mais c'est quand même un prélèvement nouveau. C'est une solution qui était inévitable parce que si l'on veut redonner les revenus au travail, et c'est notre priorité, il faut bien trouver les ressources. On ne va pas creuser encore les déficits ».

« Cette solution ne peut être que transitoire. Je suis persuadé que le débat parlementaire, qui va être nécessaire, va aborder cette question. Ce prélèvement, il faut avoir dans l'idée qu'un jour on pourra le supprimer et que le financement sera fait autrement ».

La rédaction-Bourdin & Co