BFM Business

«AAA»: La France dégradée de deux crans ?

-

- - -

L'agence de notation Standard & Poor's a décidé lundi soir de mettre sous surveillance 15 pays de la zone euro. Parmi eux, la France est la seule économie notée «triple A» à risquer une dégradation de deux crans. Verdict après le sommet européen de vendredi.

L'agence de notation Standard & Poor's a annoncé lundi soir avoir mis sous surveillance avec implication négative 15 Etats de la zone euro. Parmi eux, la France est le seul des six pays notés "triple A" à risquer une dégradation de deux crans de sa note, précise S&P.

Les banques françaises manquent de liquidités

En revanche, celles de l'Allemagne, de l'Autriche, de la Finlande, du Luxembourg et des Pays-Bas, également notés « AAA », seraient abaissées d'un cran maximum. Pourquoi cette sévérité à l'encontre de l'Hexagone ? Standard & Poor's estime que nos banques manquent de liquidités. L'Etat pourrait être obligé de les renflouer, et augmenter ainsi sa dette. Réaction immédiate de Bercy: François Baroin a assuré dans la soirée que tout est fait « pour protéger les économies des Français ».

Pas de troisième plan de rigueur, dit Baroin

Le ministre de l'Economie a également souligné que l'annonce n'intégrait pas les propositions de Paris et Berlin, faites la veille. Il a aussi répété que la France n'aurait pas besoin d'un troisième plan de rigueur. S&P a désormais trois mois pour confirmer ou infirmer sa « menace ». Mais elle a indiqué qu'elle avait l'intention de conclure sa revue le plus vite possible, dans la foulée du sommet européen de vendredi.