BFM Business

À Hong Kong, la fortune des plus riches a fondu de 17 milliards d'euros en 2018

La croissance économique hongkongaise pour le dernier trimestre 2018 a été inférieure à 1,5%. Soit la plus faible depuis le premier trimestre 2016.

La croissance économique hongkongaise pour le dernier trimestre 2018 a été inférieure à 1,5%. Soit la plus faible depuis le premier trimestre 2016. - Pixabay

En 2018, les milliardaires de Hong Kong ont pâti du recul du marché boursier, du ralentissement économique de la Chine et du marché immobilier, ainsi que des tensions commerciales.

À Hong Kong, l’année 2018 n’aura pas vraiment souri aux riches. Selon le magazine Forbes, le patrimoine des plus fortunés installés dans l’ancienne colonie britannique a fondu de 20 milliards de dollars (soit environ 17,7 milliards d’euros) l’an passé. Une baisse liée au net recul du marché boursier mais aussi au ralentissement économique de la Chine et du marché immobilier ainsi qu’aux tensions commerciales.

La ville située au sud de la Chine abrite l’une des plus grandes concentrations de milliardaires au monde. Or, selon le dernier classement des 50 plus grandes fortunes de Hong Kong publié mercredi par Forbes, leur richesse cumulée s’est établie à 286,75 milliards de dollars (254,4 milliards d’euros) en 2018, contre 307 milliards en 2017 (où elle s’était accrue de 60 milliards de dollars).

Chute de la bourse de 9,4%

Pollyanna Chu, l'une des femmes d'affaires les plus en vue de la ville, a subi le plus gros revers de fortune avec une chute de 75% de ses revenus, à 3,3 milliards de dollars, selon les estimations de Forbes. La chute de la Bourse de Hong Kong, qui a perdu 9,4% de sa valeur l'an passé, a fortement affecté les résultats de sa société Kingston Financial.

Le président de Galaxy Entertainment, Lui Che-woo, n'est pas en reste: il a perdu 4,2 milliards, tandis que la glissade des cours des casinos à Macao a sérieusement entamé la fortune de Pansy Ho et de son jeune frère Lawrence.

Si la richesse des magnats de la ville est étroitement corrélée à l'évolution du marché boursier, "le ralentissement de l'économie chinoise et la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis" ont également joué, a dit à l'analyste Dickie Wong, de Kingston Securities.

C'est ainsi que Yeung Kin-Man et Lam Wai Ying, le couple derrière Biel Crystal, le plus grand fabricant d'écrans pour iPhone, a vu la valeur nette de son patrimoine réduite de 6,4 milliards de dollars, soit une chute de 57%. En cause, le ralentissement des ventes d'Apple, particulièrement marqué en Chine.

Baisse des prix immobiliers de 10% ces quatre derniers mois

L'homme le plus riche de Hong Kong, Li Ka-shing, qui domine le classement depuis sa première édition en 2008, a dû faire son deuil de 4 milliards de dollars. Mais, fort d'une richesse de 32 milliards, il devance toujours le magnat de l'immobilier Lee Shau Kee (30 milliards de dollars).

Après une décennie de croissance quasi continue, le marché immobilier du territoire, l'un des plus chers au monde, a commencé à ralentir, les prix ayant reculé d'environ 10% au cours des quatre derniers mois.

Mais tous n’ont pas vu leur richesse diminuer. C’est notamment le cas du roi de la sauce aux huîtres Lee Man-tat, l’un des grands gagnants de 2018 dont la fortune a doublé pour atteindre 17,1 milliards de dollars, faisant de lui le troisième homme le plus riche de Hong Kong. 

Paul Louis avec AFP