BFM Business

8000 participants à la consultation sur le plan du gouvernement pour les entreprises

Le gouvernement s'est félicité du succès de la consultation

Le gouvernement s'est félicité du succès de la consultation - CHARLES PLATIAU / POOL / AFP

Le Premier ministre s'est félicité ce mercredi que 8000 personnes aient participé à sa consultation en ligne pour préparer une loi en faveur de la croissance des entreprises.

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé mercredi que le projet de loi relatif au Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises (Pacte), qui a fait l'objet d'une vaste consultation numérique pendant un mois, serait présenté au Conseil des ministres le 18 avril.

"Chacun a pu voter, commenter les propositions du gouvernement sur la participation et l'intéressement, sur l'assouplissement des seuils, sur la simplification administrative", s'est félicité le Premier ministre lors d'une allocution au Salon des entrepreneurs, à Paris, au lendemain de la clôture de la consultation qui s'était ouverte le 15 janvier.

Un projet de loi dévoilé le 18 avril

"Chacun a également pu déposer ses propres propositions. On compte quasiment 64.000 votes, près de 13.000 contributions et 8000 participants", a encore rappelé le chef du gouvernement.

"Le 18 avril, le projet de loi Pacte, largement inspiré de cette consultation numérique, sera présenté en Conseil des ministres", a annoncé Édouard Philippe, devant un parterre de chefs d'entreprises, dont il a vanté "l'amour du risque", "le goût de l'innovation" et "la débrouillardise".

Le Premier ministre, qui était notamment accompagné de la ministre du Travail Muriel Pénicaud et du ministre de l'Économie Bruno Le Maire, a par ailleurs indiqué qu'"à peu près à la même date" serait présenté un projet de loi relatif à "la réforme de l'apprentissage, de la formation professionnelle et de l'assurance-chômage".

Des mesures sur l'apprentissage

"Dès ce vendredi, j'annoncerai avec les ministres concernés les premières mesures sur l'apprentissage", a expliqué le chef du gouvernement.

Édouard Philippe a enfin indiqué qu'il allait annoncer le 23 février des mesures "pour renforcer l'accompagnement de nos entreprises à l'export" pour "souder encore davantage l'équipe France". "L'export, c'est l'ambition de beaucoup d'entre vous de conquérir des marchés au-delà de nos frontières", a-t-il lancé aux entrepreneurs, à qui il a promis de trouver dans le gouvernement "des partenaires efficaces et de confiance pour vous y aider".

Le Salon des entrepreneurs, 25e du nom, se revendique le plus grand rassemblement de créateurs et chefs d'entreprises en Europe, pour accueillir 100.000 visiteurs par an.

N.G. avec AFP