BFM Business

Couvre-feu: "Il n'y aura pas de restrictions des transports"

Les travailleurs de nuit, ceux qui doivent rentrer tard de leurs entreprises bénéficieront d'autorisation de circuler après 21h ou avant 6h du matin, explique le président de la République. Il a également précisé qu'il "n'y aura pas de restrictions des transports"

Si le gouvernement entend appliquer un couvre-feu strict à Paris et dans 8 métroples (Grenoble, Lille, Rouen, Lyon, Aix-Marseille, Saint-Étienne, Toulouse, Montpellier et Rouen) dès 21h, cela n'empêchera pas certains professionnels de circuler.

"Evidemment, pour celles et ceux qui rentrent du travail après 21h ou qui travaillent de nuit, ou qui travaillent plus tard, il y aura une autorisation", annonce le président de la République.

"Pour celles et ceux qui ont des urgences par exemple sanitaires, il y aura des autorisations donc on va définir les cas, de bon sens, qui permettront de circuler. Il n'y aura pas une interdiction de circuler entre 21h et 6h du matin, il y aura une stricte limitation", explique Emmanuel Macron.

Ces autorisations seront indispensables pour ces travailleurs. "Il y aura des amendes de 135 euros (...) en cas de récidive, ce sera 1.500 euros", a-t-il ajouté.

"Il n'y aura pas de restrictions des transports" a par ailleurs assuré Emmanuel Macron, car "il y a des gens qui continueront à travailler la nuit, ou en soirée, ou le matin tôt".

"Nous n'avons pas décidé de réduire les déplacements entre les régions", a ajouté le chef de l'Etat.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business