BFM Business

Coronavirus: 45% des Français déclarent ne plus travailler du tout en raison du confinement

L'avenue du Marechal Gallieni vide en raison du confinement

L'avenue du Marechal Gallieni vide en raison du confinement - Thomas SAMSON / AFP

Selon un sondage Odoxa pour franceinfo et Le Figaro, 28% des Français déclarent avoir été placés en chômage partiel et 25% ont recours au télétravail.

Le confinement de la population décidé par l’exécutif pour lutter contre la propagation de l’épidémie de coronavirus bouleverse la vie des Français. Selon un sondage Odoxa pour franceinfo et Le Figaro*, 45% d’entre eux disent ne plus travailler du tout depuis sa mise en place, situation dans laquelle se trouvent les actifs obligés de s'occuper de leurs enfants ou en arrêt maladie. 

Dans le même temps, 28% des sondés ont été placés en chômage partiel tandis qu’un quart des Français (25%) a recours au télétravail. Si la situation peut s’avérer délicate à gérer pour beaucoup de Français (45% disent en souffrir), le confinement de la population fait la quasi-unanimité puisque 96% des personnes interrogées estiment qu’il s’agit d’une bonne mesure. 

Consensus autour des mesures économiques

Selon un autre sondage Elabe/Berger-Levrault publié mercredi pour BFMTV, les mesures de soutien aux entreprises et salariés dont l'activité est touchée par la crise du coronavirus sont elles aussi largement approuvées. 

En effet, 97% des Français disent accueillir favorables les reports de charges fiscales et sociales, la garantie de prêts ou encore la suspension des loyers et factures pour les petites entreprises. 

*Enquête réalisée par internet les 18 et 19 mars 2020, sur un échantillon de 1 005 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Paul Louis