BFM Business

Urb-it dope les ventes de Ladurée en livrant ses macarons en métro

À Paris et en proche banlieue, il est possible de se faire livrer des macarons en une heure pour 9,50 euros.

À Paris et en proche banlieue, il est possible de se faire livrer des macarons en une heure pour 9,50 euros. - Loic Venance- AFP

La jeune entreprise d'origine suédoise mise sur la livraison de proximité éco-responsable. Pour acheminer les paquets de ses partenaires commerçants, elle embauche des livreurs qui utilisent les transports en commun. Le concept a du succès: Ladurée a déjà vu ses ventes de macarons en ligne augmenter de 30%.

Les consommateurs plébiscitent la livraison à domicile effectuée dans les plus brefs délais. Une demande de service qui a assuré le succès de Deliveroo et Alloresto, entre autres. Mais on peut aussi avoir flashé sur un vêtement vendu sur une boutique en ligne ou avoir envie d'une petite sucrerie, et vouloir en profiter tout de suite. C'est sur ce créneau que s'est lancée la start-up suédoise Urb-it, qui est arrivée sur le marché français il y a trois mois. Si elle a déjà passé plusieurs partenariats avec des marques de vêtements et d'accessoires, celui tout juste signé avec Ladurée lui a donné une nouvelle notoriété.

Les amateurs de macarons peuvent désormais commander sur Laduree.fr et recevoir leurs précieuses pâtisseries à domicile, moyennant 9,50 euros. "Le prix est le même, que l'on commande 3 macarons ou 50 macarons", précise Emilie Metge, directrice générale Urb-it France sur l'antenne de BFM Business.

Des livreurs qui utilisent les transports en commun

Urb-it effectue la livraison à Paris et dans sa proche banlieue et peut aussi fixer un point de livraison en dehors du domicile, comme une station de métro ou à la sortie d'un cinéma. La start-up a également une démarche éco-responsable. Les livreurs se déplacent soit à pied soit en transports en commun. Les macarons ne seront ainsi pas secoués comme cela peut être le cas lors d'une livraison à scooter ou à vélo.

Le concept plaît: "Depuis que Ladurée a lancé le service, le chiffre d'affaires a grimpé de 30% sur le e-commerce", se réjouit Emilie Metge.

Humaniser la livraison

La start-up continue à étendre son réseau de marques partenaires. Dès lundi, il sera possible de se faire livrer des jeans Levis. Dalloyau devrait également faire son entrée. Les marques sont séduites par le service sur mesure effectué. "En fait la livraison est effectuée dans l'emballage fourni par la boutique. Notre service permet de créer du lien entre l'enseigne et le client", souligne la directrice. Par exemple le livreur pourra donner des conseils pour entretenir son jean, ou bien expliquer que de nouveaux parfums de macarons seront disponibles la semaine suivante.

"Le service client que l'on perdait dans le e-commerce, on le retrouve avec Urb-it puisque c'est l'humanisation de la livraison", met en avant la directrice générale.

Actuellement, la start-up emploie 150 livreurs, qui sont la plupart du temps des étudiants à la recherche d'un petit job. L'offre est intéressante pour eux: ils perçoivent l'intégralité des frais de transport, soit 9,50 euros par course. La start-up, elle, se rémunère par des commissions lors des partenariats. Pour soutenir sa croissance, Urb-it compte élargir son vivier à 500 livreurs d'ici le mois de novembre.

C.C.