BFM Business

Travail dominical à Paris: 1000 emplois créés par les grands magasins

Le Printemps est le dernier grand magasin à ouvrir ce dimanche

Le Printemps est le dernier grand magasin à ouvrir ce dimanche - Francis Peyrat - Wikimedia Commons - CC

Alors que le Printemps est le dernier grand magasin de la capitale à avoir ouvert le dimanche, ce 11 juin, Claude Boule, président de l'Union du grand commerce de centre-ville, estime que ces ouvertures permettent aux ventes de progresser significativement.

Désormais tous les grands magasins parisiens sont ouverts le dimanche. Après le Bon Marché, le BHV, les Galeries Lafayette c'est au tour du Printemps d'avoir ouvert ses portes le dernier jour de la semaine, ce 11 juin, comme le permet la loi pour la croissance et l'activité d'août 2015.

Des ouvertures dominicales qui ont évidemment des conséquences économiques pour les enseignes.

"C’est bon pour les ventes, puisqu’elles progressent en moyenne de 7%, et le dimanche devient effectivement un septième jour de vente. C’est également bon pour l’emploi, puisqu’en comptant le Printemps, les grands magasins auront créé 1000 emplois depuis l’autorisation de l’ouverture dominicale", affirme ainsi à franceinfo Claude Boule, le président de l'UCV, l'Union du grand commerce de centre-ville.

De nombreux volontaires

"Globalement, en termes de ventes, le dimanche est la première ou la deuxième journée de la semaine au regard du chiffre d'affaires. Cela dépend des performances du samedi et de la durée d'ouverture", précise-t-il.

Pour pouvoir signer des accords et convaincre les représentants des salariés, les grandes enseignes ont quasiment toutes accepté de rémunérer double les dimanches travaillés (jusqu'à un certain nombre qui dépend du magasin) et de proposer une aide à la garde d'enfants (généralement de 60 euros pour un enfant de moins de 15 ans). Du coup, les volontaires sont nombreux, selon Claude Boule: "Les magasins ont dû plafonner le nombre de dimanches par salarié entre 6 et 12 pour que tous puissent profiter de cette mesure", assure-t-il.

J.M.