BFM Business

Tilly-Sabco: l'activité du volailler maintenue jusqu'en septembre

L'abattoir de poulets du breton Tilly-Sabco va pouvoir continuer à tourner deux jours par semaine jusqu'en septembre.

L'abattoir de poulets du breton Tilly-Sabco va pouvoir continuer à tourner deux jours par semaine jusqu'en septembre. - -

Selon les syndicats de l'abattoir breton ce vendredi 25 juillet, l'activité de Tilly-Sabco va être maintenue, mais à un rythme réduit, à raison de deux jours par semaine, jusqu'en septembre.

Petit répit pour l'abattoir breton. Tilly-Sabco, en grande difficulté faute d'approvisionnement en poulet, a obtenu le maintien d'une activité réduite jusqu'en septembre, ont indiqué ses représentants syndicaux ce 25 avril. Une mesure obtenue à l'issue de réunions à la préfecture à Rennes sur la filière volaille destinée à l'export.

"Pour le mois de septembre, il va y avoir 450.000 poulets par semaine mis à l'abattoir", soit deux jours de travail hebdomadaires, a indiqué un représentant régional de la CGT. Mais il n'a pas précisé qui allait apporter les garanties de paiement au fournisseur.

Suppression des aides européennes

Cette absence de garanties de paiement avait été à l'origine de la rupture entre Tilly-Sabco et son principal fournisseur, Nutréa, une filiale de la coopérative bretonne Triskalia, le 28 juin.

Les difficultés de Tilly-Sabco, dont 80% de la production est destinée au Moyen-Orient, principalement dans la péninsule arabique, remontent à la suppression au milieu de l'année 2013 des aides européennes à l'exportation pour les poulets congelés (les restitutions) qui soutenaient la filière à hauteur de 55 millions d'euros par an.

Avec les 340 emplois de l'abattoir de Guerlesquin (Finistère), Tilly-Sabco fait vivre au total 1.000 emplois directs, selon les syndicats.

N.G. avec agences