BFM Eco

Six chiffres que vous ignorez sans doute sur la caravane du Tour de France

La banque LCL est le plus ancien partenaire présent sur la caravane publicitaire à laquelle il participé depuis 1981.

La banque LCL est le plus ancien partenaire présent sur la caravane publicitaire à laquelle il participé depuis 1981. - Jeff Pachoud-AFP

La caravane publicitaire qui accompagne le 106ème Tour ce 6 juillet, continue d'attirer les marques et annonceurs. Ces participants -au nombre de 31 en 2019- misent sur le contact direct avec les millions de consommateurs potentiels présents sur les routes durant trois semaines.

Depuis 1930, la caravane du Tour, ce cortège de véhicules publicitaires, est un spectacle gratuit pour les millions de spectateurs qui attendent le passage des coureurs cyclistes. Ce grand Barnum commercial constitue l’autre Tour de France, celui des "partenaires" ayant payé pour faire partie de la trentaine de marques qui sillonnent l'Hexagone. Même si l'organisateur, ASO, reste muet sur les montants engagés par les annonceurs, dont certains sont aussi partenaires officiels du Tour, on peut estimer à plusieurs centaines de milliers d'euros (voire jusqu'à quelques millions d'euros) le coût cette participation.

Voici quelques chiffres méconnus ou surprenants qui témoignent de l'envergure de cette opération de marketing sans équivalent dans le monde.

  • 160: c'est le nombre total de véhicules qui composent la caravane. Tous sont décorés et peints aux couleurs des marques ou des organisations qu'ils représentent. Tous doivent aussi répondre au cahier des charges de l'organisateur, ASO: hauteur et longueur, poids, matériaux et surtout sécurité. Certains des véhicules se transforment en véritables chars parfois extravagants, pour marquer les esprits. Ils sont conçus et préparés des mois à l'avance, notamment par une entreprise, la société Theodora, basée à Pithiviers dans le Loiret.
  • 11: c'est la longueur en kilomètres du cortège de la caravane. Ses véhicules précèdent d'environ deux heures le passage des coureurs sur chacune des 21 étapes dont ils suivent le tracé. Leur passage offre en moyenne 30 minutes de spectacle (gratuit), du premier au dernier véhicule de la caravane. Ce convoi permet de faire patienter les spectateurs qui attendent des heures sur le bord des routes le passage des coureurs.
  • 600: c'est le nombre de personnes qui travaillent uniquement pour faire vivre la caravane. Le personnel comprend 480 caravaniers (conducteurs, hôtesses à bord des chars) et 120 logisticiens et techniciens. S'y ajoutent 55 personnes chargées de l'encadrement de la caravane (formation au premier secours, contrôle d'alcoolémie des chauffeurs). Elles conduisent aussi des véhicules pour informer le public des bonnes pratiques lors du passage de la caravane et de la course.
La caravane publicitaire fait le spectacle deux heures avant le passage des coureurs du Tour de France. Cette attraction gratuite fait patienter les spectateurs agglutinés sur le bord des routes.
La caravane publicitaire fait le spectacle deux heures avant le passage des coureurs du Tour de France. Cette attraction gratuite fait patienter les spectateurs agglutinés sur le bord des routes. © -ASO
  • 31: C'est le nombre de marques présentes cette année sur la caravane. Plusieurs nouveaux entrants y font leur apparition, parmi lesquels, le Parc Astérix et E.Leclerc, ce dernier étant aussi le nouveau partenaire du maillot à pois que porte chaque jour le leader du classement du meilleur grimpeur. Les autres nouveaux participants à la caravane sont Logis (chaîne de restaurateurs-hôtels) et Named Sports (aliments et compléments alimentaires). Les plus anciens partenaires de la caravane du Tour sont LCL (Banque) depuis 1981, Cochonou (agro-alimentaire) depuis 1997 et Haribo (confiserie) depuis 1999.
  • 15 millions: c'est le nombre de produits dérivés et d'échantillons distribués aux spectateurs le long des routes. Ils font la joie des familles et des enfants qui se précipitent pour les ramasser et arborer, pour le plus grand bonheur des marques, ces supports publicitaires (casquette, chapeau, tee-shirt, éventail) devant les caméras lorsque les coureurs défilent. Toutefois, cette débauche de produits distribués à la volée sur les routes a suscité cette année la critique de députés qui ont déploré publiquement que le Tour soit le prétexte à déverser des déchets en plastique sur les routes qu'il traverse. Répondant à cette critique, le directeur du Tour, Christian Prudhomme, a précisé: "les casquettes et tee-shirts qui ont pu autrefois être emballés dans un sac en plastique sont aujourd'hui systématiquement remis sans emballage".
  • 10 à 12 millions: c'est le nombre total de spectateurs qui s'installent au bord des routes pour voir passer les coureurs durant les trois semaines que dure le Tour: soit un Français sur cinq et autant de clients à séduire pour les marques qui font le pari de la caravane. En effet, selon ASO, l'organisateur de la Grande Boucle, 92% des personnes viennent accompagnées, par grappe de 4 à 5 personnes en moyenne: 77% sont des familles qui, pour 48% d'entre elles, se déplacent avec des enfants.
Frédéric Bergé