BFM Business

Recul des prix à la consommation en janvier

Les soldes d'hiver sont à l'origine de la baisse des prix de janvier

Les soldes d'hiver sont à l'origine de la baisse des prix de janvier - -

Les prix à la consommation ont reculé de 0,6% en janvier par rapport à décembre, selon les chiffres de l'Insee publiés ce jeudi 20 décembre. Sur un an, l'inflation est de 0,7%.

L'année commence sur une baisse des prix à la consommation. Ils ont reculé de 0,6% en janvier par rapport à décembre, selon l'indice publié ce jeudi 20 décembre par l'Insee. L'inflation sur un an a atteint 0,7% (tabac compris).

L'Institut national de la statistique et des études économiques explique le recul de l'indice des prix à la consommation en janvier "pour l'essentiel, par les soldes d'hiver à l'origine de la forte baisse des prix des produits manufacturés à laquelle s'ajoute le repli saisonnier des tarifs des services liés au tourisme".

L'inflation sous-jacente (hors tarifs publics et produits à prix volatils) a reculé en janvier (-0,4%) et augmente de 0,1% sur un an.

L'augmentation des prix du tabac (+2,1% en moyenne ; +5,6% sur un an), les changements des taux de TVA et les hausses saisonnières des tarifs de certains services n'ont pas compensé les baisses temporaires de prix, souligne l'Insee.

En janvier, les prix des produits manufacturés ont reculé de 3% (-1,2% sur un an). Les prix des services ont augmenté de 0,3% (+1,7% sur un an), notamment en lien avec la hausse de la TVA.

Les prix de l'énergie ont augmenté de 0,8% (+0,1% sur un an), en raison notamment de la hausse des prix de l'électricité, les prix des produits pétroliers reculant de 0,2% (-3,1% sur un an). Les prix de l'alimentation ont quant à eux baissé de 0,1% (+0,4% sur un an).

Faible niveau de l'activité dans le secteur privé

Par ailleurs, l'activité dans le secteur privé recule en février. Elle a atteint son plus faible niveau depuis neuf mois.

Selon les premières estimations publiées par Markit, l'indice PMI composite, qui combine l'industrie et les services, s'est en effet inscrit à 47,6 contre 48,9 en janvier, son niveau le plus bas depuis deux mois.

L'indice du secteur des services est ressorti à 46,9 après 48,9 en janvier, alors qu'il était attendu à 49,4 en moyenne par les économistes interrogés par Reuters.

Celui du secteur manufacturier a baissé pour atteindre 48,5 contre 49,3 en janvier. Les économistes l'anticipaient à 49,6 en moyenne.

D. L. avec agences