BFM Business

Pourquoi L'Oréal rachète les thermes La Roche Posay

L'Oréal, qui détient déjà la marque de cosmétiques La Roche-Posay, voit dans cette acquisition le moyen "de pérenniser et renforcer l'ancrage dermatologique" de sa marque.

L'Oréal, qui détient déjà la marque de cosmétiques La Roche-Posay, voit dans cette acquisition le moyen "de pérenniser et renforcer l'ancrage dermatologique" de sa marque. - Daniel Janin-AFP

L'Oréal a bouclé le rachat de la société thermale de la Roche Posay. En 2018, elle a accueilli 7500 curistes et généré 5,6 millions d'euros. Le groupe veut attirer des curistes étrangers et renforcer l'ancrage dermatologique de la marque éponyme de cosmétique qu'il exploite déjà.

L'Oréal acquiert pour un montant non-divulgué les thermes La Roche Posay (Vienne), dédiés aux affections dermatologiques, en synergie avec son activité de cosmétique. Le groupe, qui exploite déjà la marque La Roche Posay depuis 1989, avait fait le 1er août dernier une offre de rachat de cette société thermale dont l'activité en 2018 a généré un chiffre d'affaires de 5,6 millions d'euros, pour 7500 curistes accueillis.

Ce rachat ne concerne pas l'activité hôtellerie de la cure (située dans le Poitou) dont les actionnaires historique de la société thermale de La Roche-Posay (Bpifrance, Ouest Croissance et UI Gestion) resteront actionnaires.

L'Oréal veut attirer des curistes étrangers

En reprenant les thermes, L'Oréal compte encore amplifier le rayonnement international de sa marque en accueillant davantage de curistes étrangers. "Aujourd'hui les curistes sont majoritairement des Français, mais on a des demandes du Brésil et des États-Unis, et demain ce sera aussi la Chine", selon Laetitia Toupet, directrice général de la marque.

Ce n'est pas la première fois que le géant français des cosmétiques investit dans l'activité thermale. Dans les Alpes, il a racheté en 2016 la petite marque d'eau thermale Saint-Gervais Mont Blanc, ainsi que la station éponyme. Celle-ci a rouvert cet automne, après deux ans de travaux de rénovation menés par le groupe, là aussi dans le but d'accueillir des clients venus du monde entier, et notamment de Chine.

F.Bergé avec AFP