BFM Business

Pourquoi certaines compagnies aériennes ne proposent plus d'alcool à bord de leurs avions

EasyJet propose des congés sans solde à ses salariés

EasyJet propose des congés sans solde à ses salariés - John MACDOUGALL / AFP

Alors que les masques faciaux sont obligatoires dans les avions, de nombreuses compagnies limitent le service de restauration et notamment la distribution d'alcool pour ne pas distraire les passagers et limiter les interactions avec le personnel navigant.

Les stressés en avion devront-ils trouver un autre moyen que la canette de bière, le verre de vin ou la mignonnette de whisky pour se détendre durant le vol? De nombreuses compagnies aériennes qui ont repris leur activité avec le déconfinement ont décidé de ne plus distribuer d'alcool à bord.

C'est le cas notamment d'Easyjet qui a repris ses liaisons entre la France et le Royaume-Uni ce lundi 15 juin. La compagnie low-cost a décidé de ne plus proposer que des bouteilles d'eau à ses passagers. Le service reprendra progressivement dans les prochains mois mais, en attendant, les clients devront apporter leur propre repas et boissons (non alcoolisée) à bord, assure le site de CNN.

De son côté, British Airways n'a suspendu que la distribution de boissons alcoolisées et uniquement sur ses vols court-courriers. KLM a, sur ses vols court et moyen-courriers, préféré totalement supprimer la distribution à bord de boissons, alcoolisées ou non, se contentant d'offrir un sac avec un sandwich, un biscuit et un verre d'eau operculé.

Limiter les interactions 

Chez Air France, aucun distinguo n'est pratiqué entre l'alcool et les autres boissons. A bord d'un vol de moins de deux heures et demi, les passagers n'ont, pour le moment, droit à aucun service à bord. Mais si leur vol est plus long, le personnel de bord leur distribue les mêmes boissons et le même "repas" qu'avant la pandémie. Sur long-courrier, le champagne reste ainsi de mise pour l'apéritif de tous les passagers, qu'ils voyagent en classe éco ou en Première. 

Du côté de Lufthansa, l'offre a été repensée pour limiter les interactions entre passagers et personnel de bord. Sur les vols de moins de 150 minutes, les passagers voyageant en classe éco doivent donc se contenter d'une bouteille d'eau. Mais au-delà, le service de boissons redevient classique avec, évidemment, la possibilité de déguster une bière. Seule différence: le repas est plus sommaire pour les vols de moins de trois heures. Le service en business étant inchangé quelle que soit la durée du vol.

Point commun à toutes les compagnies, les passagers doivent obligatoirement porter un masque, ce qui, dans tous les cas, rend la consommation alimentaire et de boisson moins plaisante.

Cette dégradation de la qualité de service réduite se retrouve d'ailleurs dans les trains. Les wagons-bars sont fermés sur l'ensemble des TGV qui circulent dans l'Hexagone depuis le début du confinement, là encore pour éviter les interactions entre les passagers. La SNCF ne proposant que des packs de bouteilles d'eau à récupérer par les passagers. Leur réouverture est à l'étude mais aucune date n'est pour l'heure avancée.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco