BFM Business

Mr Bricolage dit non à Bricorama

Bricorama a proposé 15 euros par action

Bricorama a proposé 15 euros par action - Philippe Huguen - AFP

L'enseigne de Bricolage a refusé l'offre de 150 millions d'euros émanant de sa rivale.

Mr Bricolage ne cède pas aux avances de
Bricorama. La société ANPF, principal actionnaire du distributeur de produits de bricolage et de jardinage français, a ainsi annoncé ce vendredi 11 septembre avoir refusé l'offre de rachat de son concurrent, dont le montant était de plus de 150 millions d'euros.

L'ANPF indique par ailleurs qu'il "n'y a jamais eu de négociations" engagées entre les deux groupes et que cette offre n'était "qu'indicative".

Le but de la manoeuvre de Bricorama était de "créer un acteur de tout premier plan sur le marché du bricolage". Le groupe avait précisé avoir proposé 15 euros par action aux actionnaires de contrôle (le groupe ANPF et la famille Tabur) et a prévu d'ouvrir une opération publique d'achat sur le reste des actions.

791 points de vente à acquérir

Bricorama s'est dit "confiant dans le fait que son projet peut être réalisé dans des conditions qui sont créatrices de valeur pour ses actionnaires, tout en lui permettant de maintenir une flexibilité financière suffisante pour mener à bien l'intégration de Mr Bricolage".

Bricorama qui avait déjà acquis Gnuva comprenant 9 magasins ex-franchisés Mr Bricolage, a par ailleurs exprimé dans son communiqué sa volonté de "poursuivre le développement du réseau de magasins sous les deux enseignes".

Le groupe Mr Bricolage qui comptabilise 791 points de vente en France et 72 à l'international avait enregistré un résultat en baisse de 64,8% sur le premier semestre.

J.M. avec AFP